Tour de France : Quintana s'impose dans la 18e étape entre Embrun et Valloire, Alaphillippe toujours en jaune

Nairo Quintana remporte la 18e étape entre Embrun et Valloire (Savoie) / © JEFF PACHOUD / AFP
Nairo Quintana remporte la 18e étape entre Embrun et Valloire (Savoie) / © JEFF PACHOUD / AFP

Nairo Quintana s'est imposé dans la 18e étape du Tour de France entre Embrun et Valloire en Savoie. Le Colombien, échappé dès les premiers kilomètres, a terminé en solitaire. L'Auvergnat Romain Bardet termine à la deuxième place. Julian Alaphillippe est toujours en jaune.

Par Yann Gonon avec AFP

La 18e étape du Tour de France 2019 entre Embrun et Valloire, la première des trois étapes alpines, a donc souri à Nairo Quintana de l'équipe Movistar. Le colombien s'est imposé dans la station savoyarde en solitaire. L'Auvergnat Romain Bardet termine à la deuxième place. Pas de changement en tête du classement général, Julian Alaphillipe reste en jaune à trois jours de l'arrivée.
 

C'est donc Nairo Quintana qui a passé la ligne d'arrivée en vainqueur à Valloire ce jeudi 25 juillet 2019. Le coureur colombien a dès le début de la journée fait partie du groupe d'une trentaine de coureurs échappés. A 26 kilomètres de l'arrivée, il a faussé compagnie à ses collègues d'échappée pour terminer en solitaire.
 

Le Colombien le plus titré de l'histoire s'est imposé pour la troisième fois dans une étape du Tour, après ses succès au Semnoz en 2013 et au col du Portet l'an dernier. Vainqueur de deux grands tours (Giro 2014 et Vuelta 2016), il a toujours buté en revanche sur le classement général du Tour (2e en 2013 et 2015, 3e en 2016).

Dans cette longue étape de 208 kilomètres, la sélection a commencé à se faire dans l'Izoard où l'équipe de Mikel Landa a durci l'allure. A l'avant, le groupe de 33 coureurs échappés après une cinquantaine de kilomètres s'est disloqué. Au sommet du col, franchi en tête par l'Italien Damiano Caruso devant l'Auvergnat Romain Bardet, le groupe des favoris a basculé avec un retard légèrement supérieur à 5 minutes. Mais tout s'est joué dans le Galibier, la dernière ascension du jour que les échappés ont abordé avec la même avance sur le peloton mené par l'équipe Ineos.
 
Quintana a attaqué à 7,5 kilomètres du sommet et a creusé l'écart sur le duo de poursuite formé de Bardet et du Kazakh Alexey Lutsenko. Quintana a basculé au sommet avec plus d'une minute et demie d'avance et a maintenu une avance de plus d'une minute et demie sur Bardet, deuxième de l'étape et nouveau porteur du maillot à pois de meilleur grimpeur. 
 


Dans le groupe des favoris, Bernal s'est dégagé à 3 kilomètres du sommet et gardé son avantage dans la descente longue de 19 kilomètres. 

Au classement général, l’Auvergnat Julian Alaphillipe reste en tête et conserve le maillot jaune de leader. En difficulté sur le haut du Galibier, Alaphilippe a sauvé sa position en tête du Tour, à trois jours de l'arrivée à Paris. Le porteur du maillot jaune a cédé une trentaine de secondes à Bernal mais a fait jeu égal, sur le plan comptable, avec ses autres rivaux, au prix d'une grande descente du Galibier. Au classement général provisoire, Bernal est passé de la 5e à la 2e place, à 1 min 30 sec d'Alaphilippe.

Demain, la 19e étape emmènera les coureurs entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes.
 

De nombreuses routes seront encore fermées pour permettre le passage du Tour en Savoie. Tous les détails dans notre article.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus