"Tout était un peu calculé" : le skieur Kevin Rolland revient sur sa vidéo sur les routes de La Plagne

Le skieur freestyle de La Plagne avait provoqué des commentaires négatifs sur les réseaux sociaux après avoir diffusé une vidéo dans laquelle on le voit dévaler à toute vitesse entre des véhicules sur une route de la station savoyarde. Il nous explique les coulisses du tournage. 

Le skieur freestyle Kevin Rolland s'est confié à France 3 Alpes au sujet de sa vidéo de glisse sur les routes de La Plagne.
Le skieur freestyle Kevin Rolland s'est confié à France 3 Alpes au sujet de sa vidéo de glisse sur les routes de La Plagne. © France Télévisions

Sur les réseaux sociaux où les utilisateurs n'aiment pas l'eau tiède, c'est le genre de vidéo qui déclenche en général deux types de réactions, les louanges ou les critiques. Cela la tombe bien, le skieur savoyard Kevin Rolland n'est pas non plus un adepte de la demi-mesure. Le 23 février, le champion du monde de ski half-pipe publiait sur ses comptes une séquence de slalom spatules aux pieds sur les routes de la station de La Plagne. On l'y voyait éviter des voitures, des déneigeuses et glisser à toute vitesse sur la route verglacée. 

Une douce provocation qui a soulevé un tollé chez certains internautes. "Doué mais inconscient ! Surtout si d’autres vous imitent sans avoir votre talent", commente par exemple une certaine "ladodile" sur Instagram.  "Belle perf mais il faut aussi réfléchir sur le fait que les touristes et autres vous imitent.... C'est inconscient....", dit "amelielegardfallaix", une autre internaute. 

"On a mis personne en danger"

Pour désamorcer la polémique, Kevin Rolland a choisi de s'exprimer au micro de France 3 Alpes à propos de ce tournage.

"Les pistes sont fermées donc c'était ma petite manière à moi de protester contre la fermeture des stations en France. Ce sont des routes que je prends tous les jours. Alors, je tiens à dire qu'on a mis personne en danger. On a sécurisé les routes avec des amis, donc tout était un minimum calculé et la seule personne qui se met en danger, c'est moi. Forcément, les voitures ce sont des amis et les déneigeurs étaient prévenus. Ce n'était pas prévu, mais je dévoile un petit peu les secrets", confie l'athlète de haut-niveau.

À 31 ans, le skieur freestyle multimédaillé retrouve des couleurs et se montre prêt à faire son grand retour en compétition. Écarté de la compétition depuis deux ans après son terrible accident d'avril 2019 alors qu'il tentait de battre le record du monde de quarter-pipe, il va participer aux championnats du monde de freeski à Aspen aux USA du 7 au 16 mars. S'il y met la même énergie que sur les routes de La Plagne, la médaille ne sera pas très loin. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport