Transférer l'éléphant d'Afrique en Savoie : un canular pour réduire l'impact de projets pétroliers

Déménager les animaux d'Afrique en France : le projet pétrolier de TotalEnergies en Ouganda a eu droit lundi à un happening d'activistes américains, qui sous la forme d'une conférence canular dans un grand hôtel parisien ont annoncé leur proposition de transfert animalier, "neutre en carbone".
© JOE KLAMAR / AFP

Déménager l'éléphant d'Afrique en Savoie et les oiseaux en Camargue: le projet pétrolier de TotalEnergies en Ouganda a eu droit lundi à un happening d'activistes américains, qui sous la forme d'une conférence canular dans un grand hôtel parisien ont annoncé leur proposition de transfert animalier, "neutre en carbone". Le groupe français a indiqué sur Twitter n'avoir "aucun lien avec cette annonce, qui présente tous les signes d'une campagne de désinformation en se faisant passer pour notre compagnie". A l'origine du canular, le groupe des "Fixers", qui se revendique de la lignée Yes Men, et explique agir au nom du "bien commun""L'oléoduc traverse des écosystèmes vitaux (...) Je suis donc très fier de présenter Rehabitat, le tout premier projet de migration assistée à équivalence d'habitat", avait expliqué devant un mélange de vrais et de faux journalistes une incarnation d'un responsable de TotalEnergies, groupe qui porte un projet pétrolier en Ouganda incluant un vaste pipeline courant jusqu'en Tanzanie.

Les animateurs de la fausse "conférence de presse" ont projeté un petit film fait d'images de nature florissante, avec voix off enveloppante: "L'énergie c'est la vie. Chez TE, notre passion est de découvrir l'énergie inexploitée dans notre monde. C'est pourquoi nous sommes fiers de contribuer au transport de pétrole brut d'Afrique de l'Est, de transformer une terre incroyable riche en vie prête pour le progrès". Avec force graphiques, les organisateurs du canular ont comparé les écosystèmes de France et de Tanzanie, pour aboutir au projet suivant: déplacer l'outarde de Denham des Murchison Falls jusqu'en Camargue, l'éléphant du parc de Biharamulo jusqu'au lac du Bourget, et le chimpanzé de la forêt de Bugoma jusqu'au lac de Sainte-Croix, le tout via un navire de marchandises mû par le vent et l'énergiebsolaire.

TotalEnergies, le vrai groupe, a signé en avril avec l'Ouganda, la Tanzanie et la compagnie chinoise CNOOC des accords ouvrant la voie à la construction de cet oléoduc. L'East African Crude Oil Pipe Line (EACOP) convoiera le produit des gisements découverts en 2006 en Ouganda, sur 1.443 km jusque vers un port tanzanien de l'océan Indien. Le projet fait l'objet de vives critiques d'ONG qui s'inquiètent des conséquences pour l'environnement et les populations locales. Lundi la courte conférence-canular des Fixers, assistés de quelques partenaires français, s'est poursuivie par les "remerciements" d'un pseudo-représentant africain: "Nos animaux sont sacrés", s'est félicité celui-ci. Et "on n'aura plus à choisir entre prospérité et survie", a-t-il ajouté, avant qu'une rencontre organisée entre le coq (mécanique) François et l'oiseau africain Reza ne tourne au pseudo-affrontement sanglant, obligeant les organisateurs à simuler une évacuation de la salle en catastrophe.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement insolite afrique international animaux nature