• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Une Américaine se tue en BASE jump au pied d'une falaise à Saint-Julien-Mont-Denis, en Savoie

Le PGHM de Modane a compté trois accidents de ce type en six ans.
Le PGHM de Modane a compté trois accidents de ce type en six ans.

Une Américaine de 35 ans est morte ce jeudi 11 août en pratiquant le BASE jump sur une falaise près de Saint-Jean-de-Maurienne.

Par Quentin Vasseur

Ils étaient quinze ce jeudi 11 août à pratiquer le BASE jump, un sport extrême qui consiste à sauter depuis des objets fixes, comme une falaise, équipés d'un parachute. L'acronyme BASE signifie "Buildings, Antennas, Spans, Earth", les types de surface d'où l'on peut sauter.

Neuf Français, trois Britanniques et trois Américains pratiquaient ce sport au sommet de la Croix des Têtes, à 2.500 mètres sur la commune de Saint-Julien-Mont-Denis, un site connu pour les amateurs de BASE jump.

L'une des sportives, une Américaine âgée de 35 ans, a sauté après ses camarades et est décédée vers 10 heures à la suite d'un impact en bas de la falaise, avant d'avoir ouvert son parachute. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie. Selon le Peloton de gendarmerie de haute-montagne, ce type d'accidents est rare, mais pas exceptionnel.


Sur le même sujet

Givors : Réactions exaspérées des automobilistes

Les + Lus