La vache Tarine star du salon de l’agriculture

Édene a passé deux heures sur le Grand ring avant de remporter trois prix : le premier prix de la section des vaches en 5e lactation et plus, celui de meilleure laitière et enfin celui de championne adulte. / © Marion Feutry
Édene a passé deux heures sur le Grand ring avant de remporter trois prix : le premier prix de la section des vaches en 5e lactation et plus, celui de meilleure laitière et enfin celui de championne adulte. / © Marion Feutry

Le salon de l’agriculture se poursuit à Paris et c’est au tour des vaches d’être présentées aux juges, puisque chaque race a son concours. Plus de 345 races y participent, parmi elles, les Tarines ou tarentaises.

Par AT et Marion Feutry

Mercredi 28 février 2018, Édene, née en 2009, était sur son 31. La vache Tarine aussi appelée tarentaise a participé au concours général agricole du salon de l'agriculture consacré à la race Tarine.

Rien n'a été laissé au hasard lors de sa mise en beauté. La traite a eu lieu la veille au soir à 23h de manière à ce que la mamelle soit au stade de lactation idéal à l'heure du concours. Lustrées à l’huile d’amande douce, elles doivent être parfaites, car elles sont passées au peigne fin par les juges.

Rien n'a été laissé au hasard lors de la mise en beauté d'Édene. La traite a eu lieu la veille au soir à 23 heures de manière à ce que la mamelle soit au stade de lactation idéal à l'heure du concours. / © Marion Feutry
Rien n'a été laissé au hasard lors de la mise en beauté d'Édene. La traite a eu lieu la veille au soir à 23 heures de manière à ce que la mamelle soit au stade de lactation idéal à l'heure du concours. / © Marion Feutry


Le matin du concours, la vache du Gaec alpin situé à Peisey-Nancroix en Savoie est brossée, lavée, tondue... Bichonnée comme une vraie star par une jeune éleveuse en formation Anaïs Poccard, tout juste âgée de 17 ans.

La vache Tarine star du salon de l’agriculture
Intervenantes : Marion Feutry et Anaïs Poccard - Marion Feutry, Sandrine Montero, Laurent Bortolazzo et Sandra Sonder

La jeune savoyarde a appris le métier auprès de ses parents, et prépare un bac spécialisé pour devenir éleveuse. C'est elle qui a la tâche de présenter sa vache sur le Grand Ring. Un moment important et beaucoup de stress pour la jeune fille.

En tout Anaïs et Édene ont passé deux heures intenses sur le Grand ring. Deux heures qui leur ont permis de remporter trois prix : le premier prix de la section des vaches en 5e lactation et plus, celui de meilleure laitière et enfin celui de championne adulte.

Sur le podium, Édene qui a remporté trois prix mercredi 28 février 2018. / © Marion Feutry
Sur le podium, Édene qui a remporté trois prix mercredi 28 février 2018. / © Marion Feutry

L'objectif était surtout de faire la promotion de la race Tarine, une race à faible effectif, puisque l’on compte 13.500 têtes seulement en France.

Sur le même sujet

Les + Lus