• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

VIDÉO. Savoie : à 16 ans, Angélina Favario veut être la pilote qui donnera un ton féminin à la Formule 1

A 16 ans, Angélina Favario veut être la pilote qui donnera un virage féminin à la Formule 1. / © Circuit du Laquais / DR
A 16 ans, Angélina Favario veut être la pilote qui donnera un virage féminin à la Formule 1. / © Circuit du Laquais / DR

Angélina Favario a tout juste 16 ans et elle rêve de faire carrière derrière un volant. Bourrée de talent, elle intégrera bientôt le sport étude de Font-Romeu (Pyrénées-Orientales). En attendant, elle s'entraîne sur le circuit du Laquais pour parfaire sa technique et engranger de l'expérience.

Par M.D. avec Frédéric Lefrançois

Pour Angélina Favario, une journée réussie est souvent synonyme d'une journée pied au plancher. A 16 ans, la Savoyarde qui rêve de devenir pilote de Formule 1 aime la vitesse et la conduite. Pendant deux jours de stage, elle a été servie en enchaînant tours de piste et debriefing sur le circuit du Laquais, en Isère. Rouler, analyser, corriger, s'améliorer : le programme est chargé : "C'est très important qu'à chaque fin de série, on nous explique les trajectoires, la relance moteur, comment préserver nos pneus...", explique-t-elle juste après un tour de circuit.
 

A l'occasion de ce stage, Angélina va chercher à augmenter son niveau de performance, grappiller des secondes et prendre confiance dans cette monoplace qui demande déjà une sacrée technique de pilotage. Son bolide : une formule Renault qui développe 120 chevaux pour une vitesse de pointe à 180 km/h. De quoi donner quelques sueurs froides aux parents spectateurs : "Sur les entraînements, ce n'est pas trop stressant mais c'est plutôt pendant les courses, note son père Daniel. Les départs c'est intense, j'ai un petit peu plus d'appréhension."

La toute jeune savoyarde montre déjà de vraies dispositions, aussi bien en termes de conduite que de force de caractère. Angélina a fait ses preuves dès l'âge de 13 ans en terminant 3e de la Ligue Rhône-Alpes de karting. Elle se dirige maintenant vers le championnat de formule Renault. Un bagage nécessaire pour réussir dans un milieu extrêmement concurrentiel et un tantinet macho.

"On me dit souvent que ce n'est pas possible, que je ne peux pas rouler aussi vite que les garçons parce que je suis une fille ou que je n'y arriverai pas autant qu'un garçon parce que je n'ai pas la force physique", raconte la jeune pilote. Autant de critiques qui renforcent son envie de persévérer avec un rêve en tête : être celle qui, un jour, donnera un ton féminin à la Formule 1.
 
A 16 ans, Angélina Favario veut être la pilote qui négociera le virage féminin de la Formule 1

 

Sur le même sujet

Valence (Drôme) : une explosion dans un appartement fait un mort et un blessé léger

Les + Lus