VIDEO. Savoie : "Au Jardin des Plantes", cette entreprise "on grandit avec elle, c'est presque une deuxième famille"

Avec ses 8.000 m2 d'espace de vente, la jardinerie "Au jardin des plantes" s'impose entre Aix-les-Bains et Chambéry. Mais l'entreprise familiale qui s'est agrandie au fil des ans a su conserver son esprit d'origine. Les salariés en témoignent.

© France 3 Alpes

Avec le retour du printemps et l'arrivée des beaux jours, les gens ont envie de couleurs et ils se pressent dans les jardineries pour trouver de quoi égayer leur balcon ou agrémenter leurs plates-bandes. Comme les autres magasins des grandes chaînes nationales, "Au jardin des plantes" à Voglans ne désemplit pas. Mais ce que les clients qui circulent dans les allées ignorent souvent, c'est que ce magasin qui n'en finit pas de grandir est toujours une entreprise familiale et indépendante qui n'a rien perdu de son esprit d'origine. Les salariés, qui accompagnent le développement depuis le début, en témoignent.

© France 3 Alpes

"Roger, il voulait créer du rêve"

Anne-Marie Milloz est la plus ancienne salariée du magasin. Elle y travaille depuis 35 ans. C'est Roger, le papa de l'actuel directeur qui l'a engagée. "Roger, il voulait créer du rêve. Il avait à coeur de monter cette jardinerie. A l'époque, c'était novateur. Moi je l'ai suivi. C'était une belle aventure."

Anne-Marie n'a jamais quitté l'entreprise car elle a pu s'y épanouir en tant que fleuriste. Et quand Laurent, le fils de Roger, a pris la succession, Anne-Marie n'a pas tiqué. Car Laurent a su garder "ce côté humain, professionnel, cette envie de faire mieux". Et même si l'entreprise a grandi, passant de 6 salariés au début à 50 aujourd'hui, il y a toujours du respect pour les employés, explique Anne-Marie : "la partie humaine, il ne l'oublie pas. Ca c'est important".

 

Des vaches... à la jardinerie

L'histoire du magasin débute au début des années 60. Roger était agriculteur avec des vaches. Mais la brucellose est passée par là et le troupeau a dû être abattu. Roger a décidé de tenter une reconversion. Il avait toujours voulu être horticulteur. "Au début, il faisait pousser ses semis dans la baignoire, se souvient Laurent, dans l'humidité de la salle de bain." Et les fleurs étaient vendues sur les marchés par la maman. Les enfants étaient souvent mis à contribution.

Mais les marchés, c'est compliqué. Les fleurs souffrent du froid l'hiver, les gens sont pressés, les paniers sont trop petits pour accueillir les géraniums sans les abîmer. Alors Roger a décidé de créer un espace pour que les clients viennent à lui. Et ce magasin, il a voulu le créer sur sa commune, à Voglans. "Au jardin des plantes" est né en 1988. A l'époque, le magasin faisait 1.500 m2. Aujourd'hui, il en fait 8.000 avec une surface de production attenante de 4.400 m2. Car c'est une spécificité de la jardinerie. Elle n'a jamais cessé de produire sur place. 

Salariés du Jardin des Plantes à Voglans autour de l'album souvenir de l'entreprise
Salariés du Jardin des Plantes à Voglans autour de l'album souvenir de l'entreprise © France 3 Alpes

Une grande famille

La moyenne d'ancienneté des salariés est de 15 ans. "On grandit avec tout le monde, explique Carine Jacquin, salariée depuis 20 ans, on traverse les joies, on traverse les peines, c'est presque une deuxième famille". Embauchée "tout en bas", elle est aujourd'hui responsable du marché aux fleurs du magasin.

Sylvie Macel, salariée depuis 10 ans, a les larmes aux yeux en découvrant l'album qui rassemble les photos du magasin depuis sa création. "Oui je suis émue, reconnaît-elle, c'est impressionnant une entreprise comme ça familiale". "Et si on y reste, c'est qu'on s'y sent bien" renchérit Delphine, salariée depuis 15 ans.

durée de la vidéo: 06 min 48
En immersion : le jardin des plantes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
entreprises économie