Vincent Peillon n'est pas venu à Chambéry mais “La Manif pour tous” était là

Les "Manif pour tous" à Chambéry / © Xavier Schmitt - France 3 Alpes
Les "Manif pour tous" à Chambéry / © Xavier Schmitt - France 3 Alpes

Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale, était attendu à Chambéry, ce jeudi 20 février. Finalement, le ministre, souffrant, n'a pu faire le déplacement mais une délégation de "La Manif pour tous" était bien là pour l'accueillir.

Par Franck Grassaud

Faute de ministre de l'Education nationale, c'est un ministre savoyard qui a pris la relève. Thierry Repentin, ministre délégué chargé des Affaire européennes, est arrivé en fin de matinée au lycée de Vaugelas de Chambéry pour visiter des classes internationales.

Pendant ce temps-là, à l'extérieur, sous le regard d'un important cordon de police, les opposants au mariage pour tous brandissaient des banderoles pour dénoncer un gouvernement "fossoyeur des familles". 

Reportage Xavier Schmitt et Christian Mathieu
Visite ministérielle perturbée à Chambéry
Intervenants : Benoît Derivaz, Porte-parole "La Manif pour tous"; Thierry Repentin, Ministre délégué aux affaires européennes; Daniel Filâtre, Recteur de l'académie de Grenoble

Depuis l'abandon provisoire du projet de loi famille, vécue comme "une première victoire pour les enfants et pour les familles", "La Manif pour tous" multiplie les actions pour expliquer que le "statut du beau-parent pose problème" et demande au gouvernement "de ne pas faire n'importe quoi avec la famille car celle-ci n'appartient à personne".

Pour eux, "il n'y a pas besoin d'un statut du beau-parent". Ce statut, selon ses défenseurs, permettrait de reconnaître des droits et des devoirs aux adultes qui élèvent des enfants qui ne sont pas les leurs.

La visite ministérielle devait ensuite passer par le lycée hôtelier de Challes-les-Eaux et par l'école d'Ecole en Bauges, sur le thème du numérique en milieu rural.

Sur le même sujet

Grêle en Drôme : un nouveau coup dur

Les + Lus