Et si la montagne du Chambon glissait enfin dans le lac?

Publié le Mis à jour le

Selon la préfecture de l'Isère, la "façade" de la montagne qui porte le tunnel du Chambon a recommencé son glissement de plus belle. Ce dimanche 26 juillet au matin, les géologues ont remarqué une accélération de l'effondrement. Du coup, les gendarmes quadrillent le secteur. 

Le glissement poursuit donc sa chute vers le lac du Chambon. Les masses en mouvement connaissent une nouvelle accélération dont la vitesse moyenne de déplacement augmente de jour en jour et serait désormais supérieure à celle constatée lors de la précédente crise, les 4 et 5 juillet derniers. Mais le pied de la falaise semble résister, provoquant un boursouflement observable à l'oeil nu.

En conséquence, considérant que "le risque d'une rupture prochaine et massive ne peut être exclu", le préfet de l’Isère a pris un arrêté visant à interdire d'emprunter les rives du lac du Chambon ainsi que le GR50. De nombreux gendarmes sont sur place pour le faire respecter. 

Cet arrêté vient renforcer les mesures déjà en vigueur:
Interdiction de naviguer sur le lac
Interdiction d'accéder aux berges et de pêcher
Interdiction temporaire de survol, sauf pour les aéronefs de secours, de l'État et ceux effectuant les rotations nécessaires aux navettes de population et aux travaux en rive gauche.