Ski et Covid-19 : la Savoie et la Haute-Savoie lancent les Assises du tourisme pour relancer l’économie en montagne

Confrontés à une probable saison blanche due à la fermeture des remontées mécaniques, les départements de Savoie et Haute-Savoie estiment leurs pertes à 6 milliards d’euros. Avec Savoie Mont Blanc Tourisme, ils lancent les Assises du tourisme pour relancer l’économie du territoire.

Domaine skiable de La Clusaz, en Haute-Savoie.
Domaine skiable de La Clusaz, en Haute-Savoie. © Giacomo Italiano/MAXPPP

"Les perspectives sont catastrophiques avec, pour les deux seuls départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, une perte de chiffres d’affaires estimée à 6 milliards d’Euros, et 170 000 socio-professionnels directement touchés". C’est face à ce constat que Christian Monteil, président du Conseil départemental de la Haute-Savoie et Hervé Gaymard, président du Conseil départemental de la Savoie, ont décidé d’agir.

Ce samedi 23 janvier, ils ont annoncé par le biais d’un communiqué leur volonté de lancer les Assises du tourisme afin de relancer l’économie du territoire : "Une réflexion et une concertation collectives sont projetées dès le printemps avec les élus du territoire, les représentants des filières socio-professionnelles, les services de l’État, les banques et les assurances qui prendront la forme d’assises territoriales".

Contacté par téléphone, Christian Monteil explique que l’objectif de cette démarche est d’abord de "repérer toutes les difficultés des acteurs de la montagne" en faisant "un inventaire des blocages très rapidement".

Ce travail d’enquête sera confié à Savoie Mont Blanc Tourisme, un conseil qui réunit les deux départements alpins pour promouvoir le territoire. "Une fois qu’on aura fait une liste à la Prévert de toutes les difficultés, d’ici deux ou trois mois, on va faire émerger des actions possibles pour les deux départements, autour des solidarités territoriales, ajoute-t-il. On va notamment prévoir un accompagnement des collectivités locales".

 

La fermeture des remontées mécaniques est une bombe à retardement

Ces Assises inédites permettront également aux élus de faire remonter les problématiques à la Région et à l’Etat. "La fermeture des remontées mécaniques est une bombe à retardement qui va exploser dans nos stations, il ne faut pas perdre de temps", prévient Christian Monteil.

Dans leur communiqué commun, les Départements assurent également vouloir imaginer le tourisme post-covid. "Dans cette situation, la responsabilité des pouvoirs publics est bien entendu de tout faire pour que personne ne soit oublié et nous y veillerons, mais elle est aussi d’envisager dès à présent l’avenir d’une activité majeure pour nos territoires dont on mesure aujourd’hui la fragilité face aux crises systémiques qui secouent nos sociétés".

Sous l’égide du Conseil Savoie Mont Blanc, ces Assises réuniront tous les acteurs de la montagne afin de mener une réflexion sur le tourisme de demain. "Cette crise nous oblige à nous réinventer", admettent les présidents des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie.

Ce projet sera présenté au Conseil Savoie Mont Blanc lors du prochain débat d’orientation budgétaire, qui aura lieu ce jeudi 28 janvier.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport stations de ski économie tourisme coronavirus/covid-19 santé société montagne nature