Ski : le fart au fluor est désormais interdit pour les compétitions FIS

Un technicien, en plein fartage, se protège des émanations fluorées avec un masque "à gaz". / © G. Lespinasse/France 3 Alpes
Un technicien, en plein fartage, se protège des émanations fluorées avec un masque "à gaz". / © G. Lespinasse/France 3 Alpes

Très utilisé en ski, et notamment en ski de fond, le fart fluoré est aujourd'hui de plus en plus décrié. La Fédération Internationale de Ski vient de l'interdire pour toutes ses compétitions de la saison 2020-2021. C'est une révolution pour tous les skieurs et fondeurs de haut-niveau.
 

Par Jean-Christophe Pain

"The use of fluorinated ski waxes, which have been shown to have a negative environmental and health impact were banned for all FIS disciplines from the 2020/2021 season", peut-on lire sur le site de la Fédération Internationale de Ski, la FIS.

La FIS a donc pris cette décision d'interdire l'utilisation de fart fluoré en raison de "l'impact négatif sur la santé et l'environnement". Cette décision n'est pas une surprise, puisque depuis déjà de nombreuses années, la Fédération Française de Ski recommandait aux clubs d'éviter d'utiliser ce type de produits. Et les techniciens qui manipulent du fart fluoré se protègent à l'aide d'un masque "à gaz".

Une part importante du fart fluoré se désagrège en effet lors de son utilisation par chauffage. De plus, lors du frottement avec la neige, le fluor se dépose et n’est absolument pas biodégradable. 
 

La fièvre des polymères


En 2010 à Grenoble, Gilles Prudhon Cathelain soutient sa thèse de médecine concernant la fièvre des polymères après intoxication au fart fluoré.

Dans sa thèse, il explique : 

"la fièvre des polymères est une pathologie dʼinhalation due aux produits de la pyrolyse des polymères fluoro-carbonés apparaissant à une température supérieure à 350 degrés. Il sʼagit dʼune maladie à caractère professionnel.

On la rencontre principalement dans lʼindustrie du Téflon, lors de lʼutilisation dʼimperméabilisants ou dʼagents de démoulage. Lʼatteinte est habituellement aiguë et spontanément résolutive en 24h, mais peut parfois être compliquée de troubles sévères comme un oedème aigu du poumon, un syndrome de détresse respiratoire aigu, voire un décès."

 

Le fluor est pourtant populaire


Le fart fluoré, c'est pourtant le plus utilisé par les skieurs, en particulier en ski de fond et biathlon. Il est réputé "hydrophobe" parce qu'il chasse mieux l'eau sous le ski, et permet donc une meilleure glisse. Mais ce savoir est avant tout empirique, depuis la "découverte" du fart fluoré par les fondeurs vosgiens dans les années 80.

Cette interdiction du fart fluoré en course, décidée par la FIS, ne concerne pas, pour l'instant en tout cas, les athlètes du biathlon (qui dépendent d'une autre fédération), ni les compétitions nationales ou régionales.


Grégory Lespinasse et Cédric Picaud sont allés à la rencontre des premiers concernés, les fondeurs,  sur l'un des plus grands site de ski de fond, la Féclaz en Savoie.
Ski : le fart fluoré est désormais interdit pour les compétitions FIS
Intervenants : Didier Dubois skieur amateur, Yves Nobile loueur de skis, Célia jeune athlète, Franck Perrot Cadre technique et sportif du comité de Savoie Reportage : G. Lespinasse, C. Picaud, C. Fayolle




 

Sur le même sujet

Les + Lus