Soleil : comment se protéger des UV pendant vos vacances

L’été est bien là, tout comme la tentation de profiter du soleil. Mais attention, en Auvergne, Météo France annonce un indice UV entre 8 et 9, en ce début du mois de juillet. Ce qui correspond à un risque élevé. Mieux vaut donc être prévoyant. Voici un petit rappel des bonnes pratiques.

L’été est bien là, tout comme la tentation de profiter du soleil. Mais attention, en Auvergne, Météo France annonce un indice UV entre 8 et 9, en ce début du mois de juillet. Ce qui correspond à un risque élevé. Mieux vaut donc être prévoyant. Voici un petit rappel des bonnes pratiques.
L’été est bien là, tout comme la tentation de profiter du soleil. Mais attention, en Auvergne, Météo France annonce un indice UV entre 8 et 9, en ce début du mois de juillet. Ce qui correspond à un risque élevé. Mieux vaut donc être prévoyant. Voici un petit rappel des bonnes pratiques. © M. Van Oudendycke / FTV
Le soleil rayonne de mille feux en ce début de mois de juillet en Auvergne. L’envie est donc grande d’en profiter. Mais attention sous ses airs agréables et réchauffant, le soleil est traître. Météo France annonce un indice UV entre 8 et 9 sur les départements auvergnats, ce qui correspond à un risque élevé. Concrètement, sans protection, un enfant attrapera un coup de soleil en 20 minutes, pour un adulte, il faut 40 minutes. 
 

Les protections de base : le parasol et la crème solaire

Alors sur la plage, pour se protéger de cet ennemi ultraviolet, certains optent pour l’abri portatif. « Je n’aime pas la crème, ça colle et après, on a du sable partout. Du coup, je prends un parasol », explique une vacancière. 
D’autres vont se tourner vers l’incontournable crème solaire. Et en cette période, mieux vaut choisir une crème avec un indice de protection 40 (au minimum) pour les enfants et les peaux fragiles. Les adultes aux peaux foncés pourront se limiter à un indice 25. 

Mais attention, une seule application ne suffira pas : « Sur la plage, il faut appliquer au moins toutes les deux trois heures maximum après chaque bain. Le solaire, comme c’est expliqué sur les flacons, il résiste à l’eau, mais pas à la serviette. Donc dès que vous allez vous frotter en sortant de l’eau pour vous réchauffer vous allez enlever tout le solaire, il faut absolument réappliquer », évoque Séverine François, pharmacienne à Chamalières, dans le Puy-de-Dôme. 
 

« Dans 75 % des cas, un mélanome apparaît sur une zone où il n’y avait pas de grains de beauté »

La protection qui reste la plus efficace reste le vêtement, surtout pour les enfants jusqu’à ce qu’ils aient 5-6 ans. « On voit bien les effets néfastes du soleil sur les gens quand ils vieillissent. Il y a des tâches qui apparaissent sur les mains, sur le visage, sur le décolleté et chez certaines personnes sur tout le corps quand ils s’exposent entièrement », explique Eric Tisserand, dermatologue à Chamalières. 

Si vous vous êtes trop exposés et qu’il est trop tard, il faut s’auto-surveiller. « Dans 75 % des cas, un mélanome apparaît sur une zone où il n’y avait pas de grains de beauté, et dans 30 % sur un grain de beauté qui se modifie. C’est très facile à voir. Il faut savoir qu’un mélanome apparaît dès l’âge de 20 ans. Généralement, les grains de beauté, on les fabrique jusqu’à 30 ans, un peu encore jusqu’à 40 ans, mais après, c’est fini. Donc un grain de beauté après 40 ans, c’est un mélanome ». 
 

Le bronzage n'est pas un signe de protection mais une agression pour la peau

Donc quand il y a une modification ou que l’on a un doute, il faut aller voir un dermatologue.
Et contrairement à ce que certains peuvent penser, le bronzage n’est pas un signe de protection, mais d’agression de la peau. Plus on est bronzés, plus on a agressé sa peau. 

Enfin dernière mise en garde : ne pas s’exposer entre 12 heures et 16 heures, c’est là où le rayonnement UV est le plus important. 

Avec toutes ses recommandations, vous pouvez maintenant profiter sereinement de vos vacances. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vacances sorties et loisirs météo prévisions météo santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter