• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Pour son anniversaire, Papi Félix s'envoie en l'air en parapente à Saint-Hilaire-du-Touvet

Les enfants de Félix ont décidé de lui faire une surprise assez singulière pour souffler sa 83e bougie. Un vol en parapente en Isère. 

Par Boris Courret

Et si on envoyait papi dans les airs pour son anniversaire? Les enfants et les petits-enfants de Félix, ont décidé de lui offrir un cadeau un peu particulier pour ses 83 ans. Un saut en parapente.

Une aventure que le vieil homme n’est pas près d’oublier. «C’est tellement impressionnant. Jusqu’au dernier moment, je ne savais pas où ils m’emmenaient tous ces petits coquins».

Car toute la famille avait gardé le secret jusqu’au bout. La fille, son époux, la petite-fille de 25 ans, son compagnon, et même l’arrière petit-fils de 5 mois. Ils étaient tous là pour assister au premier envol du grand-père.

Je n’étais pas très content"


Ce n’est qu’en arrivant sur place que Félix a compris. Et dans les premières minutes, il n’était pas franchement satisfait. Un baptême de l’air à 83 ans. Papi n’en menait pas large. Et on peut le comprendre. «C’était une véritable surprise pour moi. Et je reconnais que je n’étais pas très content».

Mais quand faut y aller, faut y aller! Félix va prendre son courage à deux mains et, accompagné de Cathlieen, sa petite fille, emprunter le funiculaire situé sur le flanc sud-ouest du Massif de la Chartreuse, dans la vallée du Grésivaudan, pour rejoindre la plateforme d’envol de Saint-Hilaire. «Le plus dur, c’était ce trajet. Près d’une demi-heure pour arriver jusqu’en haut. Je n’en pouvais plus», souffle-t-il.

Félix vient d'emprunter le funiculaire de Saint-Hilaire. C'est là que l'attendra le reste de sa famille / ©
Félix vient d'emprunter le funiculaire de Saint-Hilaire. C'est là que l'attendra le reste de sa famille / ©

Le reste de la famille a préféré rester en bas. Comme Marilinn, sa fille, loin d’être aussi courageuse que son père, apparemment. «J’ai le vertige. Nous l’avons accompagné jusque-là. C’est déjà bien». De toute façon, il ne fallait pas voler la vedette à Félix, le héros de la journée. «Nous voulions marquer le coup», explique Marilinn. «Cette idée un peu incongrue nous est venue au cours d’une discussion entre ma fille, Cathlieen, une passionnée de parapente et mon père. Il lui disait qu’il aurait bien aimé tenter l’expérience. Nous l’avons pris au mot».

Un vol grisant

Et voilà maintenant ce pauvre Félix qui, à cause d’une banale discussion, se retrouve là, suspendu à flanc de montagne, accroché à un parapente et à son moniteur juste derrière lui. «Qu’est-ce que je fais là?», pense-t-il à cet instant.

Vidéo

Et dans quelques secondes, le grand saut. «On s’est mis à trottiner pour s’élancer, et puis soudain, on s’est envolé». Voilà Félix et son moniteur d'Air Bulle parapente parti pour un vol de 20 minutes sur plus de 700 mètres de dénivelé.

Vidéo

«C’était magnifique. On se sent à la fois au-dessus de tout et tellement petit. C’est une expérience magique et totalement hors du commun. Vous savez, vu d’en haut, tout a l’air minuscule. Ça permet de réfléchir à notre existence et relativiser».

Félix pendant son vol / ©
Félix pendant son vol / ©

L’atterrissage se fait en douceur, sur un terrain vague aménagé où d’autres voltigeurs replient déjà leur toile. Félix a apprécié ce vol un peu grisant mais il l’assure, «je ne pense pas retenter l’expérience. C'était certes formidable mais ça m’a suffi».

L'arrivée s'est faite toute en douceur sur un terrain vague aménagé / ©
L'arrivée s'est faite toute en douceur sur un terrain vague aménagé / ©


A lire aussi

Sur le même sujet

in : la 33e édition du Mondial du Quad se prépare à Pont-de-Vaux

Les + Lus