Suisse : le salon de l'auto de retour à Genève en février 2022... si l'épidémie de Covid-19 ne repart pas

Le salon de l'automobile de Genève reviendra bel et bien en février 2022, après deux ans d'absence, ont annoncé ses organisateurs. Les inscriptions sont ouvertes depuis hier. Mais le GIMS reste circonspect en raison du Covid.

Illustration
Illustration © Marion Feutry. France 3 Alpes

"Cette 91e édition du salon s'annonce prometteuse et inédite, à condition, bien sûr, que la situation pandémique y soit favorable", soulignent les organisateurs du GIMS dans un communiqué. 

Le Geneva International Motor Show (GIMS),  avait été annulé en 2020, puis en 2021.

Les inscriptions pour l'édition 2022, qui se déroulera du 19 au 27 février si tout va bien, sont ouvertes depuis hier.

Les exposants auront jusqu’à la mi-juillet pour s’inscrire à l’événement, qui se tiendra donc à Palexpo, dans neuf mois seulement.

"Compte tenu de ce timing très serré, les exposants sont d’ores et déjà invités à s’inscrire et à commencer la préparation de leur stand. Ils pourront par ailleurs participer aux deux journées de presse exclusives le 17 et 18 février, qui se dérouleront juste avant l’ouverture officielle du show" précise le communiqué.

En présage toutefois d’une édition différente, le directeur général du GIMS, Sandro Mesquita, a annoncé : "Le GIMS 2022 est officiellement lancé. Mon équipe et moi-même nous réjouissons de bientôt présenter notre concept aux exposants et, par la suite, au public. Nous espérons vivement que la situation sanitaire et les conditions cadres politiques liées au Covid-19 nous permettra de donner vie à ce projet."  

Le GIMS, référence incontournable des salons automobiles depuis plus d’un siècle, sera donc bel et bien de retour, avec "l’ambition de surprendre à la fois fans et exposants. Dans les semaines à venir, de plus amples détails sur le concept du prochain GIMS seront présentés".

Après le salon de Shanghai qui a relancé le bal des événements automobiles en avril, le prochain salon international doit avoir lieu en septembre à Munich.

Ces événements cherchent à se réinventer alors qu'ils ont été rapidement remplacés par des présentations en ligne et des conférences de presse téléphoniques des constructeurs, à l'image du rendez-vous de Munich qui se présente comme un "salon de la mobilité".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement événements automobile économie suisse international