Troisième ordonnance de non-lieu dans le dossier “des disparus de l'Isère”

Les disparus de l'Isère / © DR
Les disparus de l'Isère / © DR

Une nouvelle ordonnance de non-lieu a été rendue le 19 novembre par les juges d'instruction enquêtant sur l'enlèvement d'un enfant de 8 ans en 1983. Une affaire associée au dossiers des "disparus de l'Isère". 

Par France 3 Alpes avec AFP

C'est le dossier concernant Gregory Dubrulle qui est abandonné. Enlevé par un homme en bas de son domicile à Grenoble et laissé pour mort, le crâne fracassé, dans une décharge du massif de la Chartreuse, en juillet 1983, Gregory avait survécu par miracle, mais son agresseur n'avait jamais été retrouvé. Il est aujourd'hui âgé de 39 ans. 

Les juges d'instruction ont estimé que ce dossier, rouvert en 2008, était prescrit "depuis longtemps". Compte-tenu des qualifications pénales retenues (enlèvement et tentative d'assassinat), la prescription était en effet de 10 ans. 

C'est la troisième ordonnance de non-lieu rendue depuis début novembre dans des affaires de disparition d'enfants datant des années 80 en Isère, conformément aux réquisitions du parquet. Le procureur avait requis ces non-lieux en début d'année, estimant que tous les éléments avaient été exploités.

Récit Florine Ebbhah
Les non-lieux se succèdent

Sept disparitions ou meurtres d'enfants, entre 1983 et 1996, restent à ce jour non élucidés en Isère. En 2008, le parquet général de Grenoble avait regroupé les dossiers des "disparus de l'Isère". Les investigations alors menées avaient permis d'écarter l'hypothèse d'un tueur en série pour l'ensemble des cas.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus