Vaccination et fortes chaleurs : les conseils d'un médecin pour bien supporter l'injection

Les fortes chaleurs ont pris un peu d’avance en cette mi-juin, les températures dépassent les 30°C. Pour ceux qui recevront le vaccin contre le COVID 19 dans cette période, voici quelques conseils d'un médecin de l'ARS d'Auvergne-Rhône-Alpes pour bien supporter l’injection.

Un peu plus de de 2% du personnel médical est réfractaire à la vaccination.
Un peu plus de de 2% du personnel médical est réfractaire à la vaccination. © Donatella Giagnori/MAXPPP

En Auvergne, comme un peu partout en France, les températures sont estivales et le soleil est au rendez-vous. Ce mercredi 16 juin par exemple, on enregistre 33°C à Vichy, 32°C à Clermont-Ferrand ou encore 31°C au Puy-en-Velay. Avec l’ouverture de la vaccination à tous, sans distinction d’âge, nombreux sont ceux qui ont pris rendez-vous cet été et se feront vacciner dans des périodes de fortes chaleurs, voire caniculaires. Voici quelques conseils du  docteur Anne-Marie Durand, directrice de la santé publique à l’ARS (Agence Régionale de Santé) d’Auvergne-Rhône-Alpes, pour allier vaccin et chaleur. Tout d’abord, il faut bien s’hydrater, mais aussi rester dans des endroits frais : « La vaccination peut induire des effets secondaires, par exemple un peu de fièvre, des douleurs locales ou quelques courbatures. Il vaut mieux rester au frais dans les 24 à 48 heures qui suivent l’injection, que ce soit la première ou la deuxième », recommande Anne-Marie Durand. 

Eviter le soleil

Il vaut mieux également éviter d’exposer au soleil le point d’injection du vaccin : « C’est une intramusculaire, il n’y a pas d’effets particuliers sur le muscle mais simplement ça active la circulation sanguine et ça peut favoriser la douleur. Ce n’est pas recommandé de s’exposer au soleil et surtout d’exposer la zone vaccinée », indique le docteur Durand. De la même manière que la fraicheur, l’ombre doit être privilégiée par les vaccinés pendant 24 à 48 heures. En cas de désagréments liés à la fièvre, Anne-Marie Durand recommande la prise de Paracétamol en respectant les dosages et les conseils du médecin traitant. D’une manière générale, les précautions d’usage face à un épisode de chaleur s’appliquent de la même façon aux vaccinés qu’aux non-vaccinés : boire beaucoup d’eau, manger léger, rester à l’ombre aux heures les plus chaudes…

Drapeau vert pour se baigner

La fièvre, l’un des effets secondaires les plus couramment observés après l’injection, peut être accentuée par la chaleur. Pour soulager cela, Anne-Marie Durand recommande de prendre des douches fraiches : « Ces douches sont les bienvenues, c’est en fonction de comment on se sent. C’est en cas de petite fièvre, ça peut soulager ». Pour les amateurs de baignade, soyez rassurés : ni l’eau de mer, ni celle des lacs, ni celle des piscines n'est contre-indiquée : « En principe, il n’y a pas de risque en post-vaccinal à prendre des bains comme habituellement. La prudence reste le repos et le frais mais il n’y a pas de risque infectieux au point d’injection », rassure le docteur Durand. Ces recommandations s’appliquent aussi bien à la première qu’à la seconde dose.

Prendre le volant pour partir en vacances après le vaccin

Pour ceux qui partent en vacances en voiture, pas de risque non plus : « Il n’y a pas de risque particulier à prendre le volant immédiatement après la vaccination, pas de risque de somnolence. Après, c’est vrai qu’on n’est pas très en forme le lendemain, en général. Il vaut mieux ne pas conduire ou laisser quelques jours après la vaccination histoire d’être en pleine forme le jour du départ », affirme le docteur Durand. Malgré ces contraintes, Anne-Marie Durand déconseille de différer la vaccination au retour des vacances : « Il vaut mieux être bien protégé, notamment quand on part en vacances pour pouvoir profiter des amis, de la famille, être protégé et protéger les autres est important. Il vaut mieux se vacciner avant de partir. Pas le jour du départ, où on est quand même un peu patraques », précise Anne-Marie Durand. Il lui semble plus judicieux de faire le vaccin au préalable.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société canicule météo