Drôme: suspicion d'attaque de loup dans la Drôme

© MAXPPP
© MAXPPP

Une probable attaque de loup a eu lieu dans la nuit de vendredi 8 à samedi 9 avril sur la commune les Pilles près de Nyons dans la Drôme, quatorze agneaux et dix brebis ont été tués. Des experts de l'ONF détermineront demain s'il s'agit bien de loups et non d'une horde de chien.

Par Isabelle Gonzalez

Un nouveau berger déplore une attaque de loup dans la Drôme, un problème qui ne cesse de s'amplifier, selon les professionnels de l'élevage, depuis quelques années. 
Selon une étude, les attaques se produisent de jour comme de nuit depuis trois-quatre ans. La proportion d’attaques en pleine journée ne cesse de croitre. Des attaques qui se produisent malgré la présence de bergers et de chiens de protection.
Les loups ne se cantonnent plus aux alpages, ils descendent aujourd’hui dans les vallées, se rapprochent un peu plus des habitations et n’hésitent plus à franchir les clôtures pour attaquer les troupeaux sur les parcours et pâturages d’intersaison. 

La MSA Drôme Ardèche a publié une vidéo « les morsures invisibles » sur le soutien psychologique et les aménagements administratifs qu’elle peut proposer aux éleveurs ayant subi des attaques:
« les morsures invisibles »
Ceux qui ont pour métier l’élevage sont très souvent marqués par cette épreuve qui a des conséquences sur eux mais aussi sur leur métier d'éleveur.
Retrouver son troupeau éparpillé, ses brebis égorgées, devoir en achever certaines constitue pour les éleveurs et leurs bergers un véritable traumatisme. A tel point que certains organismes sociaux agricoles ont mis à leur service des dispositifs spéciaux pour les aider à surmonter le choc. Pour certains éleveurs, le retour du loup sonne même la fin de leur activité.
- France Inter a réalisé un reportage intitulé « les bergers malades du loup » diffusé le dimanche 12 janvier 2014 dans l’émission interception. Il témoigne de la détresse des éleveurs de la Drôme.

Sur le même sujet

Les + Lus