Froid: les sites de gaz naturel Rhônalpins fortement sollicités

Stockage souterrain de Tersanne à Chateauneuf-de-Galaure (Drôme)
Stockage souterrain de Tersanne à Chateauneuf-de-Galaure (Drôme)

L'arrêt de plusieurs centrales nucléaires et le froid créent une tension dans l'approvisionnement en gaz. En effet, afin de produire l'électricité suffisante pour alimenter les français, les sites de stockage de gaz naturel dont ceux d'Etrez (Ain) et de Tersanne (Drôme), sont très sollicités

Par Isabelle Gonzalez

Le gestionnaire du réseau de transport de gaz GRTgaz, filiale d'Engie, avait alerté la semaine dernière sur la situation "assez préoccupante" de l'approvisionnement en gaz dans le sud-est de la France, en pleine vague de froid. Des difficultés liées à la suspension des importations de gaz depuis l'Algérie.
En fait le groupe pétrolier Algérien Sonatrach, rencontrait des difficultés "non pas dans la production de son gaz mais dans la liquéfaction de son gaz". Concrètement le fonctionnement de ses terminaux était défectueux.
Le groupe pétrolier et gazier algérien assure faire "l'impossible" pour reprendre ses livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) vers le terminal français de Fos-sur-mer (Bouches-du-Rhône), a assuré ce lundi 23 janvier, la directrice générale d'Engie, Isabelle Kocher. Les livraisons devraient vraisemblablement reprendre dans les prochains jours, a-t-elle ajouté.


Sur le même sujet

Les + Lus