Cet article date de plus de 4 ans

Montélimar : le torchon brûle entre le maire et les commerçants

Rien ne va plus entre les commerçants de Montélimar et le maire de la ville, Franck Reynier. Les premiers portent plainte contre la municipalité pour "discrimination"...

© France 3 RA
Les commerçants du centre-ville de Montélimar considèrent que la très forte baisse de la subvention de fonctionnement accordée à leur association cette année est une sanction. Elle ferait suite au désaccord les opposant concernant un projet de zone commerciale au nord de la ville. Cette zone d'activité comprendra de grandes enseignes et des équipements culturels. Son ouverture est prévue, selon le promoteur, pour 2019.

Lors de sa campagne Franck Reynier l'avait pourtant assuré : il n'y aurait pas de galerie marchande susceptible de concurrencer le petit commerce du centre-ville. En février, il est revenu sur cette idée dans les pages du "Dauphiné Libéré", provoquant la colère de l'association "600 commerces". Pour cette association, l'importante zone commerciale située au sud de la ville suffit. Le centre-ville étant déjà exsangue et de nombreuses enseignes ont baissé le rideau.

Il y a quelques semaines, nouveau rebondissement : l'association de commerçants se voit allouer une subvention de de 1650 euros pour ses frais de fonctionnement  contre 10 000 l'an passé. C'en est trop pour l'association qui considère cette décision comme une sanction... une plainte est déposée pour discrimination. Ce sera au procureur de décider si cette plainte est recevable ou non.

Le reportage 
durée de la vidéo: 01 min 49
Montélimar : le torchon brûle entre le maire et les commerçants ©France 3 RA

Intervenants
1 - Fabrice Zangla - Président de l'association "600 Commerces"
2 - Me Gilles Rigoulot - Avocat de l'association

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique société