Série sur les routes de montagne (4): la route de Combe Laval dans la Drôme, perle du Vercors

C’est sans doute la plus belle route de la région. Un tracé qui serpente le long de la falaise avec à ses pieds, une combe à qui elle doit son nom. En contrebas, 500 mètres de vide, impressionnant.

© digitalradio.ie
Reportage. Vertigineuse cette route de Combe Laval. Elle semble comme suspendue à la falaise de la montagne de l’Écharasson avec ses arcades naturelles taillées dans la roche. Quelques 5 km qui laissent une sorte d’impression de suspension au-dessus de la combe. «Cette route a été construite uniquement pour descendre le bois de la forêt de Lente», explique Guy Rambaud ancien technicien à l’ONF. 


Au 19e siècle, la ressource principale du Vercors était le bois. Et il fallait bien une route pour l’acheminer vers la vallée. Ouverte en 1894, cette route de Combe Laval est la troisième qui permet l’accès à la forêt de Lente depuis le Royons.

Reportage de Franck Ceroni, Gréogory Lespinasse, Philippe Fontaine, Hervé Cadet-Petit et Azedine Kebabti
durée de la vidéo: 04 min 33
Série. La route de Combe Laval

Pur joyau du Vercors


Pour sa construction, une technique assez improbable avait été utilisée. Les ouvriers suspendus à une corde faisaient des trous dans la falaise à la barre de mine, y plaçaient un explosif et donnaient un coup de pied dans le rocher pour s’en éloigner avant l’explosion. Un peu téméraire nos ouvriers à l’époque.

Maintenant à la place des ouvriers et des attelages, des touristes viennent en nombre admirer ce pur joyau du Vercors.

Vidéo

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs