Vercors: Comment faire son savon naturel à la maison?

Voilà quatre ans que Martine anime, dans le Vercors, des ateliers pour apprendre à fabriquer son savon naturel à la maison. Pas plus compliqué à faire qu'une confiture, à condition d'avoir la bonne recette. Mais si d'aventure vous aviez envie de vendre vos confections, tout est très réglementé.

Savez-vous saponifier? Ne vous affolez pas, ce n'est pas si compliqué. Saponifier, c'est fabriquer soi-même son savon, fait maison, de préférence naturel. Voilà 4 ans que Martine Lopez-Olivier, par ailleurs naturopathe, anime des ateliers d'initiation pour le grand public. Ils ont de plus en plus de succès. Artisan savonnier, elle dévoile ses trucs et astuces, quelques-uns de ses secrets reposent sur le choix des ingrédients. A vos carnets!

Pour réussir votre savon d'1kg, il vous faut :


- de la soude caustique (137g)
- des huiles végétales, olive (450g), tournesol (200g), beurre de karité (150g) et beurre de coco (200g)
- une solution aqueuse, en l'occurrence de l'eau (33g), mais vous pourriez aussi utiliser du lait d'ânesse et de brebis plus hydratant
- de l'huile essentielle, ici d'eucalyptus, pour ses vertus et son parfum (20g seulement, attention l'huile essentielle est à utiliser avec modération)
- de l'argile verte pour la couleur (20g)

Mélanger la soude dans l'eau, et non l'inverse, à moins que vous ne vouliez vous retrouver avec un geyser dans votre casserole, le mélange atteint une température de 90 degrés, laisser refroidir jusqu'à 40 degrés. 

En attendant, mélanger les huiles et beurres végétaux ensemble, les chauffer jusqu'à 40 degrés.

Incorporer le mélange eau+soude à la potion d'huiles végétales, passer le tout au mixeur quelques minutes.

Quand vous obtenez la "trace", sorte de mayonnaise, verser enfin l'huile d'eucalyptus et l'argile.

Mélanger le tout.

Il ne reste plus qu'à verser votre mixture dans un ou plusieurs moules aux formes choisies, et à laisser reposer 4 semaines avant de l'utiliser.

durée de la vidéo: 03 min 02
Le savon "maison"

Une fabrication très réglementée


Réussir sa recette est à la portée de tous. si on décide, en revanche, de vendre ses réalisations, les choses se corsent. Il faut en effet déposer sa ou ses formules de savon, validées par un pharmacien, à l'Agence Nationale de Santé, mais aussi auprès des 3 centres antipoisons (Paris, Lyon, Marseille).

Il faut aussi:
- s'enregistrer en tant qu’établissement cosmétique auprès de l'ANSM
- s'assurer que la fabrication suit les règles de bonnes pratiques de fabrication, définies selon un système de qualité
- Assurer la traçabilité de tous les lots, et respecter la réglementation en matière d’étiquetage

Bref, un parcours du combattant "un peu long et râlant", reconnaît Martine, qui confirme toutefois que c'est "la seule garantie de sécurité pour le consommateur, d'avoir un produit qui tient la route."

Des formations sont par ailleurs dispensées dans certaines universités comme l'Université Européenne des senteurs et des saveurs à Forcalquier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter