Virus Ebola: des capteurs infrarouges fabriqués en Isère équipent des aéroports

C'est une technologie de pointe qui peut être mise au service de la lutte contre l'épidémie du virus Ebola. A Veurey-Voroize, près de Grenoble, la société Ulis conçoit et fabrique des capteurs infrarouges qui servent dans les aéroports. 

© France 3 Alpes
Reportage. La société Ulis a mis au point des capteurs capables de transformer la chaleur en image. Ces composants équipent déjà des systèmes de détection, notamment à l'aéroport de Yaoundé, au Cameroun. Un procédé qui permet de contrôler la température corporelle de 30 personnes en même temps.

Hérité d'une technologie militaire, ces capteurs "Made in Isère" ont déjà décroché une reconnaissance mondiale lors de l'épidémie de Sras, en 2003. L'entreprise avait alors vendu 80.000 composants. Sa production augmente régulièrement de 20% chaque année. Créée il y seulement 12 ans, Ulis est aujourd'hui le deuxième fabricant mondial de capteurs infrarouges. Une technologie qui pourrait rapidement intégrer notre quotidien.

Reportage Cédric Picaud et Yoann Etienne
durée de la vidéo: 02 min 13
Une entreprise iséroise fabrique des capteurs thermiques à infrarouge utilisés dans la lutte contre le virus Ebola

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
technologies ebola innovation santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter