Des voitures de luxe immatriculées à l'étranger sont la cible de car-jacking sur l'autoroute A7

© PHOTOPQR/L'YONNE REPUBLICAINE/MAXPPP
© PHOTOPQR/L'YONNE REPUBLICAINE/MAXPPP

Depuis mercredi dernier, 7 voitures de luxe de Suisse ou d'Allemagne ont été attaquées sur l'autoroute A7 et ses aires de repos.

Par Arnaud Jacques

Ce sont des braquages qui font froid dans le dos. Depuis le 10 juillet, des attaques contre de grosses voitures immatriculées en Suisse et en Allemagne, se multiplient sur l'autoroute A7. Elles ont lieu sur les aires de repos ou sur l'autoroute directement, peu importe les occupants, qu'ils soient seuls ou en famille avec leurs enfants.
 

Début d'une agression sur une aire de repos et poursuite sur autoroute


Au volant d'un Porsche Cayenne immatriculé en Allemagne, Yannick rentre chez lui en cette nuit du 12 au 13 juillet. Il s'arrête sur l'aire de Bras-de-Zil vers 1h du matin, à hauteur de Privas, pour sortir son chien. Il reprend le volant et en sortant de l'aire de repos, sur la voie d'accélération, une 308 blanche lui barre la route. Sortent trois hommes dont un armé, pour le faire sortir. Yannick accélère et les esquive. Les trois hommes remontent dans leur voiture et se lancent à sa poursuite. Malgré l'heure avancée dans la nuit, l'autoroute est chargée. Les braqueurs doublent le 4x4 par la droite afin de le pousser contre la glissière de sécurité. Les policiers, en ligne avec Yannick, lui conseillent d'accélérer et de sortir à la prochaine sortie gendarmerie. À 200km/h, Yannick sème ses poursuivants et se rend à la gendarmerie autoroutière d'Orange.
 
© France 3 Rhône-Alpes
© France 3 Rhône-Alpes
 

Il rencontre d'autres victimes à la gendarmerie


À la gendarmerie, Yannick rencontre une femme et son fils. Elle lui raconte avoir subi la même agression. Son mari est au volant de leur 4x4 Mercedes sur l'autoroute ce soir-là. La famille suisse part profiter de la côte d'azur. Dans son rétroviseur, il aperçoit une voiture qui approche. Elle le touche. Lui s'arrête, pour remplir un constat. Quatre hommes sortent d'un Renault Kadjar. Le conducteur de la Mercedes comprend qu'une attaque se prépare. Il cherche à protéger son fils et se fait frapper. Les quatre agresseurs repartent avec les deux voitures, laissant la famille au bord de l'autoroute.
 

Aucun commentaire des autorités


Nous avons contacté le peloton de gendarmerie d'autoroute d'Orange et le groupement de gendarmerie du Vaucluse, où les plaintes ont été reçues, mais ils ne sont pas autorisés à nous donner ces informations.
Du côté du procureur de la République d'Avignon, "nous n'avons aucun élément, donc aucun commentaire".
 

Vinci, concessionnaire de l'autoroute, "pas au courant"


Contactée par téléphone cet après-midi, la société concessionnaire de l'autoroute A7 Vinci affirme ne pas être au courant de telles attaques, qui mériteraient pourtant d'être relayées sur des panneaux d'information...
 

Sur le même sujet

Les + Lus