La justice suspend le plan de restructuration chez PSA

La cour d'appel de Paris a suspendu le plan de restructuration chez PSA. La direction n'a pas rempli ses obligations d'information.

Par Sylvaine Salliou

La cour d'appel de Paris a suspendu le plan de restructuration chez PSA, qui prévoit 8.000 suppressions de postes, comme le demandait la CGT de Faurecia, filiale à 57% de PSA, a-t-on appris mardi auprès de l'avocat des salariés, Me Fiodor Rilov.

La CGT affirmait que la direction n'avait pas rempli ses obligations d'information à l'égard des instances de représentation du personnel, notamment son comité d'entreprise européen, en présentant son plan de restructuration. 1400 postes sont toujours menacés à Rennes.

Une réunion tripartite le 11 février à Rennes

Après la première réunion tripartite du 9 novembre dernier, une nouvelle réunion se tiendra à la préfecture de Rennes lundi 11 février. Elle réunira à nouveau la direction du groupe PSA, les organisations syndicales et les collectivités locales pour discuter de l’avenir du site de la Janais.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus