Des militants russes appellent à boycotter Yves Rocher

La direction d'Yves Rocher en Russie aurait déposé une plainte contre un des leader de l'opposition à Vladimir Poutine. Les militants appellent à un boycott des produits d'Yves Rocher, via les réseaux sociaux.

Par Stéphane Grammont

"Le groupe Yves Rocher s'est-il fait piéger par Vladimir Poutine?" se demande La Tribune. Le quotidien économique fait état des dix pages de la Novaïa Gazeta, le journal proche de l'opposition à Vladimir Poutine, sur les plaintes déposées par Bruno Leproux, le directeur général d’Yves Rocher Vostok, à l'encontre des frères Navalny.

Alexeï Navalny et son frère Oleg sont propriétaires d'une entreprise de transport qui, selon la direction d'yves Rocher, aurait "détourné et blanchi 55 millions de roubles (1,36 million d’euros)". Yves Rocher Vostok aurait été contraint de passer un contrat avec cette entreprise, qui sur-facturait les transports, durant quatre ans.

Des militants ont aussitôt réagit au dossier de la Novaïa Gazetta en créant une page Facebook appelant au boycott.

La Russie est le deuxième marché pour l'entreprise de cosmétiques, dont le siège est basé à La Gacilly, dans le Morbihan.


Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus