Le maire du Mont-Saint-Michel condamné pour prise illégale d'intérêt

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Colin
Le 30 janvier dernier, Eric Vannier, et son détracteur Patrick Gaullois dans les escaliers du tribunal correctionnel de Coutances
Le 30 janvier dernier, Eric Vannier, et son détracteur Patrick Gaullois dans les escaliers du tribunal correctionnel de Coutances © AFP / CHARLY TRIBALLEAU

Le tribunal correctionnel de Coutances a rendu son verdict : le maire du Mont-Saint-Michel est reconnu coupable d'avoir usé de son statut d'élu, pour favoriser ses propres affaires. Il a été condamné à 30 000 € d'amende, dont 20 000 € avec sursis, pour prise illégale d'intérêt.

Eric Vannier, maire du Mont-Saint-Michel vient d'être condamné à une amende de 30 000 € dont 20 000 € avec sursis, pour prise illégale d'intérêt. Il était soupçonné d'avoir usé de son statut d'élu sur la question des navettes dédiées aux touristes. Depuis le 28 avril 2012, le point de départ de celles-ci se trouvaient devant ses propres établissements. L'homme possède une trentaine de commerces sur le rocher.

Le parquet l'avait cité à comparaître à la suite d'une plainte de son rival Patrick Gaulois, ex-maire UMP du Mont-Saint-Michel de 2001 à 2008, lui-même propriétaire de plusieurs établissements. Lors du procès qui s'était tenu le 30 janvier, dernier, Eric Vannier avait martelé "j'ai vraiment défendu comme je l'ai toujours fait l'intérêt général", avec l'objectif "d'améliorer l'image du Mont". A l'énoncé du délibéré, il a réaffirmé "je considère dans ce dossier que je n'ai rien à me reprocher." 

 Retrouvez le reportage de nos confrères de France 3 Basse Normandie, suite à la décision du tribunal correctionnel de Coutances


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.