Cet article date de plus de 8 ans

Handicap : la vie de Bryan, dans les festivals

Bryan a 23 ans. Juché sur son fauteuil roulant, passionné de musique, il arpente les festivals, dont les Vieilles Charrues. Il vient ici pour la troisième fois, et pour lui c'est l'un des plus accessibles aux personnes handicapées. Même si, dit-il, "on peut toujours perfectionner".
© France 3 Bretagne

La Brian, festivalier "ESH" par france3BretagneOn l'a d'abord croisé au concert de Rammstein puis à celui de -M-, sur la plateforme réservée aux personnes handicapées, même s'il préfère être "dans le public". Bryan est un fou de musique. Toute l'année, il sillonne les festivals en Bretagne : Panoramas, le Pont du Rock, les Percussions du Monde et les Vieilles Charrues. Il est aussi bénévole aux Pieds dans la Vase, un festival à Kervignac. 

Quand c'est pas accessible ou qu'il manque quelque chose, j'arrive à gérer : je râle, j'aime bien magouiller

C'est la troisième fois que Bryan vient à Carhaix et même les organisateurs commencent à se souvenir de lui. Il estime que les Charrues est un festival très accessible, et que de toute façon "c'est l'un des plus gros au niveau de la fréquentation, c'est normal qu'ils fassent le maximum". Entouré d'une bonne bande de potes, le verre de bière calé entre les jambes, il profite des concerts "comme n'importe quel festivalier". Un statut qu'il revendique. 

Fanny, elle aussi en fauteuil, vient aux Charrues depuis 6 ans et en arpente d'autres. Au concert de -M- elle explique qu'elle n'est pas du genre à se soucier de l'accessibilité. En règle générale, elle fend la foule. Ce soir là, la plateforme, c'est comme un "écart" à sa conduite habituelle, "pour voir un peu mieux". Le "petit côté parqué" qu'évoque Bryan la dérange aussi un peu.

Les Vieilles Charrues, l'un des plus gros festivals les plus adaptés

Malgré les contraintes liées aux impératifs d'un tel événement en plein air, les Vieilles Charrues proposent plusieurs dispositifs, depuis une dizaine d'années. D'abord avec 250 m² de surface dédiée aux personnes handicapées, réparties sur trois plateformes qui facilitent la visibilité des concerts. On en trouve deux sur les côtés de la scène Glenmor (la plus grande) et une pour la scène Grall. 

Le stationnement est également facilité, à moins de 300 mètres de l'entrée. Un espace est réservé sur le camping. Des toilettes adaptées sont installées dans des endroits stratégiques mais apparemment cette année il y a quelques lacunes de ce côté là (Voir l'encadré). Côté humain, des bénévoles se relaient et viennent aider en cas de besoin.

Comme l'a souligné Bryan, l'improvisation n'est pas vraiment de mise. Toute demande pour les plateformes ou le parking doit être faite par mail, dès le mois de mai. Les places sont limitées et l'organisation délivre des pass ainsi que des bracelets dédiés. Cette année, les Charrues ont accueilli 850 personnes en situation de handicap, soit une centaine de plus que l'an passé. 
Les plus et les moins de l'accessibilité aux Vieilles Charrues
Les +
- l'accueil et la gentillesse des bénévoles
- le camping

Les - 
- pas de lumières dans les toilettes, pas d'eau, les portes qui ne ferment pas
- pas de plateforme pour la scène Kerouac
- l'accès aux bars pas toujours évident compte tenu de la foule
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues handicap