• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La rentrée, un casse-tête pour les parents d'enfants handicapés

La maman de Kaélys accompagne les gestes de sa fille au quotidien / © France 3 Bretagne
La maman de Kaélys accompagne les gestes de sa fille au quotidien / © France 3 Bretagne

Petits et grands ont fait leur rentrée ces derniers jours. Mais pour d'autres comme les enfants handicapés et leurs parents, le chemin vers l'école est encore long. En Bretagne, les structures d'accueil adaptées manquent cruellement surtout pour les enfants atteints d'un handicap lourd. 

Par Emilie Colin

La rentrée, mais pas pour tous. Kaélys bientôt 6 ans est atteinte d'une maladie rare qui nécessite beaucoup d'attention pour tous les gestes de la vie quotidienne. Sa mère qui s'occupe d'elle aimerait pouvoir reprendre le travail à la fin de son congé maternité mais pour l'instant elle ne peut pas. En cause ? Les structures d'accueil adaptées pour la scolarisation d'enfants atteints d'un handicap lourd manquent. Les parents se voient souvent contraints d'abandonner leur travail pour se consacrer à plein temps à leurs enfants.

La solution pour Kaélys et sa famille serait une place en IME (Institut médico éducatif) avec des activités et du personnel spécialement formé. Mais dans le Morbihan, on n'en compte seulement deux. Et les listes d'attentes s'allongent. Une association : "Le tiroir ouvert" s'est créée dans le département pour mettre en lumière ces difficultés. En France, on estime à 6000 le nombre d'enfants handicapés qui ne feront pas leur rentrée.

DMCloud:101655
Scolarisation des enfants atteints d'un handicap lourd
Eric Nedjar, Philippe Beaugey

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Laurence Maillart-Méhaignerie, signataire de la tribune. Députée LREM de la 2e circonscription d'Ille-et-Vilaine

Les + Lus