• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les batteries Bolloré espionnées par des Allemands

Une voiture en autopartage remplace neuf voitures personnelles, selon une enquête de l'Agence de l'Environnement et maîtrise de l'énergie (Ademe). / © PATRICK KOVARIK / AFP
Une voiture en autopartage remplace neuf voitures personnelles, selon une enquête de l'Agence de l'Environnement et maîtrise de l'énergie (Ademe). / © PATRICK KOVARIK / AFP

Le groupe Bolloré, a été victime d’espionnage industriel sur ses Autolib’ parisiennes. En ligne de mire ? La technologie développée par le groupe pour le stockage de l’énergie avec ses batteries, conçues et fabriquées dans l’usine d’Ergué Gabéric, dans le Finistère.

Par Krystell Veillard

Une plainte déposée hier


L'affaire est sortie hier dans le Figaro, après que le groupe Bolloré a porté plainte hier pour « abus de confiance», «intrusion dans un système automatisé de données» et «dégradation» auprès du procureur de Paris contre P3 Group, un prestataire d’ingénierie allemand missionné par BMW, qui est en train de mettre au point un système similaire.  Et toute la presse reprend l’info ce matin. Et en plein salon de l’auto de Francfort, la nouvelle fait un peu désordre !

De quoi s’agit t-il ?


La semaine dernière, le 5 septembre, deux Allemands de cette société ont été surpris en flagrant délit et placé en garde à vue. Ils intervenaient sur les bornes de rechargement des voiture électriques Autolib’ en libre service dans la capitale, avec du matériel informatique embarqué. Ils n’en étaient pas à leur premier fait d’arme, ils avaient été repérés dès le 21 août à s’affairer sur ces fameuses bornes, à les forcer même. C’est manifestement la technologie Bolloré de stockage de l’énergie avec ces batteries, conçues et fabriquées dans l’usine d’Ergué Gabéric, à proximité de Quimper dans le Finistère qui les intéressaient.
Autolib’ avait demandé des explications à P3 Group, mais c’est BMW qui a répondu par mail le 7 septembre pour s’excuser.

Une technologie en plein essor


Une technologie, qui suscite beaucoup d’intérêts… Il faut dire que l’enjeu est de taille. Bolloré inaugure le 19 septembre prochain sa nouvelle usine « Blue Solution »  (ex-Batscap) à Ergué Gabéric, avec 300 emplois à la clé. C’est une des deux usines au monde, avec celle du Canada, fabriquant ses fameuses batteries au lithium pour des voitures 100% électriques. Un procédé qui a le vent en poupe, les Autolib', développées à Paris le seront très bientôt à Bordeaux et à Lyon, sans même évoquer la BlueCar, qui séduit de nombreuses collectivités locales, des entreprises et des particuliers…

Sur le même sujet

Interview d'Emmanuel Ethis, recteur de l'académie de Rennes

Les + Lus