• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Disparition de Gaëlle en 2009 : son mari se tue dans les Pyrénées

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

La disparition de cette mère de famille en 2009 à Saint-Sulpice-la-Forêt en Ille-et-Vilaine, avait ému le Pays de Rennes. Le mari de Gaëlle Le Tutour s'est tué mardi lors d'une randonnée dans les Pyrénées.

Par Krystell Veillard

François Le Tutour, 53 ans, veuf depuis la mort de sa femme Gaëlle, s'est tué mardi en randonnant dans les Pyrénées, victime d'un chûte mortelle à 2000 mètres d'altitude. Il était sur le GR20, sentier qui traverse les Pyrénées, à proximité de Super-Bagnères en Haute-Garonne. 

La disparition de sa femme en 2009 n'a jamais été élucidée. Deux ans plus tard en 2011, la découverte d'ossements en forêt de Rennes avait permis d'identifier son corps et de confirmer sa mort. Mais le mystère de sa disparition reste entier.

Gaëlle Le Tutour, institutrice de 46 ans, mère de trois enfants, partie probablement pour un footing le 8 novembre 2009, n'est jamais revenue. Dans l’après-midi, son mari et ses enfants, inquiets, contactaient la gendarmerie. Les premières recherches étaient alors lancées. En janvier 2010, les gendarmes avaient ouvert une cellule d’enquête, close cinq mois plus tard, faute de résultat. En 2011, après la découverte en forêt de Rennes du corps par des chasseurs, le procureur avait ouvert, une information judiciaire pour « meurtre », « sans que cela signifie que cette hypothèse est privilégiée », avait expliqué le magistrat, à l'époque. Fugue, mauvaise rencontre, accident ou suicide, toutes les pistes devaient être envisagées par les hommes de la section de recherches de Rennes chargés de l’enquête.


Sur le même sujet

Interview d'Aymeric Lesné

Les + Lus