• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le policier blessé par un forcené à Lorient est décédé

© Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Bretagne
© Jean-Philippe Tranvouez - France 3 Bretagne

Le policier grièvement blessé à la tête par un coup de couteau asséné par un forcené, jeudi à Lorient, est décédé. Hospitalisé au CHU de Brest, le policier, âgé de 49 ans, marié et père de deux enfants, avait été déclaré vendredi matin "en état de mort clinique". 

Par Sylvaine Salliou

"Manuel Valls a appris cet après-midi, avec une infinie tristesse, le décès de Thierry Dhios, gardien de la paix affecté à la circonscription de sécurité publique de Lorient, violemment agressé au couteau par un forcené", indique le ministère de l'Intérieur dans un communiqué. Hospitalisé au CHU de Brest, le fonctionnaire, âgé de 49 ans, était marié et père de deux enfants. Un deuxième policier avait été blessé plus légèrement. 


L'auteur des faits était suivi pour des troubles psychiatriques

L'auteur des faits, âgé de 35 ans, maîtrisé après qu'un troisième fonctionnaire eut fait usage de son arme de service, a été blessé à l'abdomen, mais son état a toutefois permis son placement en garde à vue jeudi à 18H00. Jeudi matin vers 11H00, la patrouille des trois policiers avait été envoyée dans le centre de Lorient pour un cas présumé de différend familial dans un petit immeuble, une voisine ayant entendu depuis plusieurs jours des hurlements. Alors que le policier frappait à sa porte, le forcené "est sorti nu, en hurlant, et a frappé à coup de couteau à la tête le fonctionnaire", avait expliqué jeudi M. Bouroz., le procureur de Lorient. Le coup de couteau avait traversé l'oeil et pénétré la boîte cranienne et le policier était tombé en arrière dans les escaliers.


A lire aussi

Sur le même sujet

Eugénie Le sommer, star bretonne du foot

Les + Lus