Cet article date de plus de 7 ans

Pourquoi Marine Le Pen peut compter sur un bon score aux municipales en Bretagne?

Dans une interview à LCI, Marine le Pen a confié que la crise et la fronde actuelle en région allait lui profiter. Ce sera "la surprise de ce scrutin", alors que le FN peine à percer en Bretagne.
Marine Le Pen à Fougères le 26 octobre 2013, avec Gille Pennelle à sa gauche
Marine Le Pen à Fougères le 26 octobre 2013, avec Gille Pennelle à sa gauche © Isabelle Rettig
"Je crois que le score que nous allons enregistrer en Bretagne sera une des surprises de ce scrutin", a prédit Marine Le Pen dans une interview à Indéradios et LCI. Une vision qui n'a rien de prophétique puisque déjà des signes indiquent une percée du Front national en Bretagne. Pourquoi?


la fin d'un miracle

Avec la fin du "miracle breton" qui préservait la région d'une crise structurelle profonde, les piliers industriels (Telecom, automobile, agro-alimentaire) arrivent à la fin d'un cycle, c'est également à la fin de l'imperméabilité de la Bretagne aux idées du FN que s'attend Marine Le Pen. Un récent sondage Ifop cité par l'un des directeurs de l'institut, Jérôme Fourquet, indique que 35% des bretons se disaient "proches" ou "très proches" des idées de marine Le Pen. Ainsi, malgré l'ancrage traditionnel de la région au centre-gauche, ce pourcentage rejoint celui de l'ensemble des Français. 

Une progression constante

Les scores du front national en Bretagne sont toujours en dessous de la moyenne nationale, certes. Mais cela ne doit pas masquer une réalité: ils progressent à chaque élection. Au premier tour des dernières législatives, le parti d'extrême droite dépasse les 10% dans trois circonscriptions en Bretagne. Oublié le fiasco de 2007, le score du FN en 2012 atteint 8%. Au premier tour des élections présidentielles, il monte à 13,24%, contre 7,18 en 2007. C'est le double!


Le FN à la campagne

Mis à part la surprise aux élections législatives dans le sud de Rennes, où une candidate inconnue avait accédé au second tour, les villes bretonnes ne connaissent pas de percée du FN. En Bretagne, il bat la campagne, qui se paupérise.
La commune bretonne où le revenu moyen est le plus faible, est Maël-Pestivien (22) note Fabien Lescuyer de 7seizh-info. Score de Marine Le Pen ce 22 avril : 24,46 % (2ème place). Brignac (56) (9ème commune), Marine le Pen : 17,27 %; Loquefret (2è ville la plus pauvre du Finistère) : Marine Le Pen : 16,80%; Loc-Eguiner-Saint-Thégonnec (4ème du Finistère) : Marine Le Pen : 16,35 %.


Sainte Marine

Dernier signe, moins statistique mais tout autant encourageant pour la présidente du front National, sa récente visite à Fougères a soulevé les foules. Elle y a d'ailleurs annoncé, comme hier, une percée du FN dans la région. Si l'on a retenu la manifestation de Femen, dont la vidéo a fait le buzz ce jour-là avec plus de 120 000 visionnages, notre reporter sur place nous a également fait part d'une image surprenante. Sur le marché, "des gens s'approchaient pour la toucher". Marine Le Pen séduit plus en Bretagne que son père. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique rassemblement national sorties et loisirs