Violences faites aux femmes : des ateliers de sensibilisation dans les collèges bretons

Le 25 novembre est la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Tous les 3 jours en France, l'une d'elle meurt sous les coups portés par son conjoint. En Ille-et-Vilaine, des professionnels proposent des ateliers de sensibilisation, dans les collèges. 

Par E. Colin et I. Rettig

Les chiffres sont éloquents : en France, une femme est tuée par son compagnon tous les 3 jours, est violée toutes les 8 minutes et 1 sur 8 est victime de violences conjugales. Sans compter les discriminations en tous genres, l'inégalité salariale et le sexisme ordinaire qui règne encore dans notre société.

En Bretagne, la délégation régional aux droits des femmes et à l'égalité indique que pour l'instant les outils manquent afin de répertorier précisément le nombre de femmes victimes de violences. En 2012 et sur les quatre départements, 5000 femmes se sont rendues dans les hôpitaux ou les associations. Pour les trois premiers trimestres de 2013, elles seraient 4000, un chiffre qui souligne que la parole se libère. 

Pour lutter contre ces fléaux, les acteurs sociaux se mobilisent et sensibilisent le grand public, notamment les jeunes. C'est le cas dans le Pays de Saint-Malo où depuis 5 ans, des professionnels interviennent dans des collèges. Depuis 2 ans, une journée d'ateliers rassemble des élèves de 3ème. C'était le cas le 21 novembre dernier à Dinard. Les élèves du collège du Bocage et Sainte Marie ont évoqué les inégalités hommes/femmes, le sexisme. Et les stéréotypes ont la vie dure.

DMCloud:129439
Reportage ateliers de sensibilisation violences faites aux femmes collège St Malo
I. Rettig, JM. Piron, P. Ducloyer, D. Lefebvre

Intervenants dans le reportage :

  • Anne-Laure Le Pocréau _ Écoutante au  point accueil Écoute Jeunes
  • Pauline, Marie-Alice et Lili Rose élèves de 3ème
  • Roman, Antoine, Alexandre et Jules élèves de 3ème
  • Annick Boizard, chargée du développement social local - Conseil Général 35 - Agence du Pays de Saint-Malo

Ce qu'il faut retenir

  • Les départements les plus touchés par ces violences conjugales sont les Alpes-Maritimes, le Nord, la Seine-Saint-Denis, le Pas-de-Calais, les Yvelines, les Bouches-du-Rhône et l’Indre-et-Loire.
  • Seulement 10% des femmes concernées portent plainte
  • Un numéro gratuit est à disposition : le 3919

​Un nouveau plan vient d'être dévoilé par le gouvernement, contre les violences faites aux femmes. Il prévoit notamment de doubler le budget dédié et d'améliorer la prise en charge des victimes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus