• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Six marins pêcheurs bretons échappent au pire au large des côtes de Cornouailles

Le Sillon" échoué à la pointe de Pentire / © Image extraite du reportage de la BBC
Le Sillon" échoué à la pointe de Pentire / © Image extraite du reportage de la BBC

Six marins pêcheurs ont dû abandonner leur bateau dans la nuit de samedi à dimanche. Au large des côtes des Cornouailles anglaises, leur chalutier a été la proie d'une vague scélérate. Ils ont du être hélitreuillés et récupérés par les secours anglais. Ils viennent de rentrer à Saint-Malo.

Par Thierry Peigné

Les six marins pêcheurs du chalutier "Le Sillon" ont connu des heures très difficiles dans la nuit de samedi à dimanche. Ils sont rentrés ce lundi matin par le ferry en provenance de Portsmouth. Le directeur de l'armement Arcobreizh, propriétaire du chalutier, nous précisait ce matin les conditions du naufrage.

Samedi, alors qu'ils se trouvent au large des côtes de la Cornouailles anglaise, les conditions de mer sont exécrables avec une très forte houle. Une vague plus importante que les autres  endommage le navire. A bord, il n'y a plus de radio, plus d'électricité et le moteur ne fonctionne plus. Les marins arrivent cependant à prévenir les secours par téléphone.

Dans la nuit, un canot de sauvetage anglais tente de les remorquer, mais sans succès. Selon les témoignages relatés par la BBC, il s'avère alors trop dangereux d'essayer à nouveau. Les secours britanniques envoient un hélicoptère sur zone.

L'équipage est obligé de se mettre à l'eau pour faciliter l'hélitreuillage. Cinq marins sont remontés, le sixième, le patron pêcheur, est récupéré par un canot de sauvetage. Tous sont sains et saufs et ont été pris en charge par la base de sauvetage de Cudlrose, puis par le consulat français.
 
Le navire a été retrouvé échoué à la pointe de Pentire.

Ce matin, l'armement régional coopératif Arcobreizh, propriétaire du chalutier, précisait que l'équipage rentré à Saint-Malo était très choqué par les évènements et avait été vu par un médecin. "Le Sillon", long de 22m, travaille dans le nord de la Bretagne. Arcobreizh, armement basé au Guilvinec, possède 16 bateaux. Il a déjà perdu un navire dans un naufrage, il y a deux ans, au large de Roscoff.  

Reportage :
- images BBC
- Peter Bullard, garde-côte de Falmouth (Angleterre)
- Par téléphone Jean-Christophe Clochet, Marin du Sillon, Document  France Bleu Breizh Izel

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus