La sécurité, un nouvel enjeu de campagne

L'installation de caméras de sécurité a permis de faire baisser la délinquance place Saint-Anne, à Rennes (35). L'accroissement de leur nombre est envisagé par les candidats aux municipales afin de sécuriser d'autres quartiers de la ville.
L'installation de caméras de sécurité a permis de faire baisser la délinquance place Saint-Anne, à Rennes (35). L'accroissement de leur nombre est envisagé par les candidats aux municipales afin de sécuriser d'autres quartiers de la ville.

Le thème de la sécurité n'a jamais été au coeur des campagnes municipales à Rennes (35). Mais avec l'augmentation des cambriolages et la banalisation de la délinquance liée au trafic de drogues, les candidats s'emparent du problème.

Par Antonin Billet

Le 9 janvier dernier, Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, se déplaçait à Rennes (35). Sa visite coïncidait avec le classement du quartier du Blosne, dans le sud de Rennes, en ZSP (Zone de Sécurité Prioritaire). Constatant une omniprésence du trafic de drogues dans ce quartier, les effectifs de sécurité publique vont être renforcés dans ce secteur. 

Cette mesure traduit la montée en force du petit trafic de drogues dans différents quartiers de la ville (Maurepas, Villejean, Italie, etc.) et même en plein centre-ville, à République. Comme partout en France, les cambriolages sont en forte hausse.

Du coup, les candidats aux municipales déclinent leurs trains de mesure pour contrer le sentiment d'insécurité. Vidéosurveillance, renforcement des patrouilles, etc.
Municipales à Rennes (35) : la sécurité, un enjeu de la campagne
 

Sur le même sujet

Les + Lus