Les grandes leçons du scrutin en Bretagne : émission spéciale jeudi 27 mars

Les municipales 2014 à Rennes vues par le dessinateur Schvartz / © Schvartz
Les municipales 2014 à Rennes vues par le dessinateur Schvartz / © Schvartz

Le premier tour des élections municipales a été marqué par une forte abstention et la progression du Front National qui présentait 9 listes. Jeudi 27 mars à 23h00, retrouvez-nous pour une émission spéciale ainsi que pour un débat entre Nathalie Appéré et Bruno Chavanat, candidats à Rennes. 

Par Emilie Colin

Le premier tour des élections municipales aura été synonyme de surprises mais pas seulement. Jeudi 27 mars, à 23h05, Eric Pinault et Robin Durand reviennent sur les leçons de ce scrutin, en compagnie de leurs invités, avec les analyses de Jean Ollivro, géographe et Thomas Frinault, politologue.

Pas foule dans les isoloirs

Comme annoncé par les instituts de sondage, l'abstention a été très forte. A part l'Ille-et-Vilaine où la participation a été à près peu équivalente à celle de 2008, dans les trois autres départements bretons, elle est en baisse significative. Dans le Morbihan, l'abstention a atteint les 45 %, soit quasiment dix points de plus qu'il y a six ans. Dans les Côtes-d'Armor, elle a progressé de 7 points et d'environ 5 dans le Finistère. Comment expliquer ce manque de mobilisation de la part des citoyens ?

Ils ont gagné dès le premier tour

33 communes ont élu leur maire au premier tour de ces élections municipales. Parmi elles, 16 de plus de 10 000 habitants. L'affichage par couleur fait clairement apparaître une vague "bleue" de liste de droite. Parmi les grands vainqueurs, David Robo (UMP-UDI-MoDem) à Vannes et Loig Chesnais-Girard (PS), à Liffré, qui seront nos invités.

Réaction David Robo, à Vannes
Réaction de David Robo, à Vannes après le premier tour des élections municipales


Trois candidats FN au second tour, le PS en difficulté.

Le parti d'extrême droite sera présent dans trois villes au second tour. Fougères, Lorient et Saint-Brieuc. Il avait réussi à déposer des listes complètes dans neuf villes de plus de 20 000 habitants en Bretagne. Une progression par rapport à 2008, où il n'y avait qu'une liste à Lorient, mais sans résultat. Le vote frontiste progresse à chaque élection. 

Elections municipales à Lorient : le FN au second tour
M. Villaverde, P. Beaugey


Le PS connaît lui des difficultés comme à Quimper où la réélection de Bernard Poignant risque d'être compliqué. Il n'a obtenu que 28 % des voix. A Douarnenez, le PS ne sera pas représenté au conseil municipal, devancé par le Front de Gauche. Même son de cloche dans les Côtes D'Armor, Dans la périphérie briochine, plusieurs communes comme Hillion, Pordic et Plédran ont basculé à droite. Il n'y a qu'à Brest que le vote sanction contre la gauche n'a pas eu lieu.

Un débat à suivre pendant l'émission : Nathalie Appéré (PS) - Bruno Chavanat (UDI-UMP) candidats à Rennes

Comme attendu la liste EELV/FDG de Matthieu Theurier s'est qualifiée pour le deuxième tour, avec 15% des voix. En face, le réservoir de voix de Nathalie Appéré s'est effrité face à une abstention massive. L'UMP/UDI de Bruno Chavannat compte 5% de retard. Mardi 25 mars, un accord a été conclu entre Nathalie Appéré et Matthieu Theurier, Dans un communiqué commun, ils précisent : "il apparaît indispensable de battre la droite et donc de rassembler les forces qui veulent proposer un projet autour des ambitions de justice sociale, de solidarité, de culture partagée, de démocratie et de développement durable" qui font l’identité de Rennes. Bruno Chavanat y voit un signe du "désarroi du PS". 



A lire aussi

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus