Municipales à Rennes : les négociations peuvent commencer

© F3
© F3

Comme attendu la liste EELV/FDG se qualifie pour le deuxième tour, avec 15% des voix. En face, le réservoir de voix de Nathalie Appéré s'est effrité face à une abstention massive. L'UMP/UDI de Bruno Chavannat compte 5% de retard.

Par Stéphane Grammont

Ce ne sera pas une élection dans les grandes largeurs, comme en 2008 avec Daniel Delaveau. Les listes Rennes Créative et Solidaire et Osons Rennes comptent « seulement » 5% d'écart. C'est 11,5% de moins qu'en 2008 entre les deux formations.

« Le contexte national nous est défavorable » a expliqué Nathalie Appéré dimanche soir, refusant de commenter une éventuelle « lassitude » des Rennais ou l'affaire de la lettre envoyée par le directeur du Théâtre National de Bretagne à ses abonnés.


Intervenants du reportage :
- Matthieu Theurier (EELV/FG), liste "Changez la ville ! Rennes citoyenne, de gauche et écologiste"
- Bruno Chavannat (UDI), liste "Osons Rennes avec Bruno Chavanat"

Une abstention record

Mais le grand « vainqueur » de ce premier tour à Rennes, c'est l'abstention. Près de 47,16%, un niveau record. C'est 5 points de plus qu'en 2008. Une abstention qui touche en priorité les quartiers populaires, comme le Blosne, où la liste Bleu Marine fait son meilleur score. Cette dernière, menée par Gérard de Mellon, connaît une progression relativement contenue par rapport à d'autres villes comme Lorient, Fougères ou Saint-Brieuc.

Des discussion avec EELV/FDG

Comme attendu, la liste "Changez la ville !" menée par Matthieu Theurier et Valérie Faucheux s'est qualifiée pour le second tour. Conformément à un sondage commandé par EELV, elle obtient 15% des voix. Un matelas confortable pour entamer, ou poursuivre, des négociations en vue d'une liste commune avec Nathalie Appéré.

« Ce sera une discussion autour de projets » nous avait confié Matthieu Theurier lors de notre débat interactif. Ce dimanche soir de 1er tour il ne s'exprime pas plus avant sur le sujet. Sujet qui peut être rendu délicat compte-tenu de la défiance du Front de Gauche vis-à-vis de l'équipe sortante.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

La Lorientaise 2019 : l'échauffement avant le départ

Les + Lus