• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Municipales à Rennes : mais qui est Nathalie Appéré ?

Une des seules femmes à la tête d'une grande ville en France, Nathalie Appéré, a déjà réalisé une grande partie de sa carrière à la mairie de Rennes. Première adjointe de Daniel Delaveau, elle appartient à cette génération des "bébés Hervé", installée sous le règne de l'ancien patron de la ville.

Par Krystell Veillard

On dit d'elle parfois qu'elle est un peu autoritaire, voire cassante et que c'est elle qui dirige réellement la ville. Mais qui est cette femme de 39 ans, entrée très jeune en politique et qui s'est construite dans l'ombre d'Edmond Hervé, à qui elle voue toujours une profonde admiration.

La jeune Morbihannaise est arrivée à Rennes pour ses études et intégrer Sciences Po en 1993. "Élevée dans le catholicisme social, dit-elle, j’ai appris de mes parents, enseignant et secrétaire, en partage avec mes deux jeunes frères, le sens de la tolérance et l’impératif de solidarité".

"Mon engagement politique est né de la volonté de faire des choses concrètement sur le terrain local" explique t-elle.

Socialiste à l'âge de 20 ans


Dès 1995, elle rejoint le mouvement des jeunes socialistes d'Ille-et-Vilaine, elle a vingt ans. Un diplôme de 3ème cycle en poche, elle entame une carrière dans le conseil aux collectivités puis dans le développement social local. 
En 2001, la jeune fille est élue sur la liste d'Edmond Hervé, qui lui confie le poste d'adjointe à la vie associative. Une entrée précoce dans les sphères du pouvoir de la ville, qu'elle ne quittera plus. 
"Une carrière politique c'est une question d'envie, d'envie d'agir, d'opportunités, de rencontres. Moi j'ai rencontré Edmond Hervé à la fin des années 90, qui en 2001 m'a proposée de faire partie de son équipe municipale et c'est comme ça que les choses se sont enchaînées à Rennes."

Mère de deux enfants, l'élue rennaise vit aujourd'hui dans le quartier de Maurepas-Patton.

Première adjointe et députée


En 2008, pour les Municipales, Nathalie Appéré prend en charge la direction de campagne pour la liste de Daniel Delaveau, qui succède à Edmond Hervé. Elle devient naturellement Première adjointe au maire à la solidarité et Vice-présidente de Rennes Métropole chargée de la cohésion sociale. 
En 2012, lors des élections législatives, investie par le PS, elle est élue députée de la 2ème circonscription d'Ille et Vilaine. Elle était déjà la suppléante de Philippe Tourtelier, qui occupait le poste depuis 2002.
"Le fait d'avoir un mandat national, ça aide à avoir une vision de sa ville, une vision locale (...) moi ça me rend d'autant plus fière de Rennes et du travail que nous allons poursuivre."
Fervente défenseur du non cumul des mandats, elle a malgré tout prévenu qu'elle resterait députée, jusqu'au terme de son mandat, en 2017, pour éviter sans doute une élection partielle dans le contexte politique actuel.


Des municipales et des concessions


Alors qu'elle se considérait peut-être un peu vite comme l'héritière naturelle de la mairie, elle s'est retrouvée pour ces Municipale en position un peu plus compliquée que prévu,  avec une assez courte avance de voix à l'issue du premier tour. La liste de Nathalie Appéré a donc dû fusionner avec celle des Verts et du Front de gauche, pour être sûre de faire barrage à la droite... elle a été contrainte au passage de faire quelques concessions question programme et question personnalités sur cette liste d'union. Des négociations qui durant cette semaine d'entre deux tour se sont avérées plutôt longues et âpres, et qui augurent une prochaine mandature moins sereine que précédemment...

Le portrait en images de Nathalie Appéré, signé Catherine Carlier

Le portrait de Nathalie Apopéré en vidéo







Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus