Femmes tondues en Bretagne, les boucs émissaires

Femme tondue pour avoir eu un enfant avec un soldat allemand, une photo prise le 18 août 1944 par Robert Capa, dans un village près de Cherbourg / © Robert Capa
Femme tondue pour avoir eu un enfant avec un soldat allemand, une photo prise le 18 août 1944 par Robert Capa, dans un village près de Cherbourg / © Robert Capa

Parce qu'elles étaient accusées de collaboration, des centaines de femmes en Bretagne ont été exposées sur la place publique, tondues à la Libération. Ce sujet tabou a longtemps été évité par les historiens et les témoins de l'époque parmi lesquels les résistants. 

Par Emilie Colin

Le 4 août 1944, Rennes est libérée par l'armée américaine. Dans les rues, on assiste à des scènes de liesse. Dans le même temps, des femmes, accusées d'avoir collaboré avec les allemands se retrouvent exposées à la vindict populaire. Elles sont exhibées et tondues sur la place publique. Sur la région, plus de deux sur trois des tontes se sont déroulées pendant ce mois d'août. 

La tonte, un geste public, théâtral et humiliant

Le sujet a longtemps été ignoré, caché et ce pour plusieurs raisons. D'une part, ces femmes ont rarement porté plainte pour l'acte en lui-même, tant il était jugé légitime. D'autre part, ce sont les résistants ou groupe de résistants qui ont mis en place ces tontes. Après la guerre, rares ceux qui ont voulu en parler. Dans un article du Rennais paru 2010, Luc Capdevilla, chercheur et maître de conférence à l'université de Rennes 2 expliquait "A la Libération, des résistants ont organisé des tontes. Par exemple, à Trégastel, le premier acte politique du comité de Libération, réuni pour la première fois le 10 août 1944 a été d'organiser la tonte de dix femmes de la commune. Ce comité est composé de notables. Ce sont des résistants qui les organisent, pas des jeunes fous."  Dans certaines communes en Bretagne, ces scènes n'auront rien de spontanées car  la Résistance a déjà établi depuis plusieurs mois des listes de femmes, basées sur des soupçons ou la rumeur.

Femmes tondues à la libération en Bretagne
I. Rettig, C. Rousseau, J. Bénard / Intervenant : Christian Bougeard professeur d'histoire contemporaine UBO de Brest

 



Pour aller plus loin

Plusieurs ouvrages existent à propos de la tonte des femmes à la Libération :
- La France "virile", des femmes tondues à la Libération de Fabrice Virgili
- Les bretons au lendemain de l'Occupation, Imaginaire et comportement d'une sortie de guerre. 1944-1945 de Luc Capdevila
- Femmes tondues, la diabolisation , Les bûchers de la Libération de Dominique François

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus