• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Un trésor au Musée de Bretagne

Le reliquaire en or, contenant le coeur d'Anne de Bretagne, est exposé à Rennes jusqu'au 2 novembre. / © Bruno Van Wassenhove / France 3 Bretagne
Le reliquaire en or, contenant le coeur d'Anne de Bretagne, est exposé à Rennes jusqu'au 2 novembre. / © Bruno Van Wassenhove / France 3 Bretagne

Exposé pour la première fois à Rennes, le reliquaire du coeur d'Anne de Bretagne est visible au Musée de Bretagne jusqu'au 2 novembre, à l'occasion du 500ème anniversaire de la mort de la Duchesse. L'écrin en or est arrivé lundi soir sous haute escorte.

Par Hélène Pédech

500 ans après sa mort, le Musée de Bretagne met à l'honneur Anne de Bretagne à travers une exposition intitulée "Anne au coeur de Rennes". La pièce maîtresse en est un écrin en or massif renfermant le coeur de la Reine. Il est visible jusqu'au 02 novembre tout comme un manuscrit enluminé relatant les obsèques d'Anne de Bretagne.


Le corps à St-Denis, le coeur à Nantes

Lorsqu'Anne de Bretagne décède, le 9 janvier 1514, son corps et son coeur sont séparés conformément au souhait exprimé par la reine de son vivant. Le corps est inhumé dans la nécropole royale de Saint-Denis tandis que son coeur est enfermé dans un reliquaire en or de 500 grammes, en forme de coeur. Le chef d'oeuvre d'orfèvrerie est destiné à être enseveli à Nantes, dans le tombeau des Carmes où reposent déjà ses parents, François II et Marguerite de Foix. Par la suite, le reliquaire est conservé au musée Dobrée à Nantes, fermé au public depuis 2010.

C'est donc avec d'infinies précautions et sous haute escorte policière que le coeur d'Anne de Bretagne est arrivé hier soir, lundi, au Musée de Bretagne, avant d'être placé dans sa vitrine ce matin. Sur l'une des faces extérieures du coeur en or est inscrit:

"En ce petit vaisseau d'or pur, repose un grand coeur que quiconque Dame eut au monde (...)"


Aux côtés du coeur reliquaire, la Bibliothèque de Rennes Métropole présente un manuscrit calligraphié et enluminé riche en enseignements. Ce récit d'un témoin de l'époque décrit avec précision le cérémonial qui a entouré les obsèques de la reine; des funérailles qui s'étalèrent sur 3 mois.


Anne de Bretagne à Rennes

Si son coeur est exposé à Rennes pour la première fois, Anne de Bretagne y est venu à trois reprises de son vivant: son couronnement comme duchesse de Bretagne en 1489, son premier mariage avec Maximilien d'Autriche en 1490 et ses fiançailles avec Charles VIII en 1491.

A lire aussi

Sur le même sujet

Littoral, l'ikéjimé une révolution pour la pêche

Les + Lus