Cet article date de plus de 6 ans

Morlaix : interpellation d'un Bonnet rouge suite à l'incendie du centre des impôts

Un Morlaisien a été interpellé mercredi soir dans l'enquête sur l'incendie de l'hôtel des impôts à Morlaix. Le 19 septembre dernier, le centre des finances publiques et la Mutualité sociale agricole avait été la proie des flammes à la suite d'une manifestation de légumiers finistériens.
Les artichauts jonchent le sol devant le centre des impôts incendié à Morlaix
Les artichauts jonchent le sol devant le centre des impôts incendié à Morlaix © France 3 Bretagne
C'est peu avant 22h, qu'un homme âgé d'une quarantaine d'année a été interpellé à son domicile mercredi soir, dans le cadre de l'enquête sur l'incendie du centre des finances de Morlaix. Ce morlaisien, habitué des manifestations de lutte salariale est un Bonnet rouge du collectif de Morlaix. Il a été placé en garde à vue au commissariat de la ville pour des faits de dégradation et de destruction de biens par incendie et entrave à l'intervention des secours. Dans la matinée, il aurait été transféré à Brest. 

L'homme est entendu depuis mercredi soir sans avocat, n'en ayant pas sollicité. Il n'est pas légumier alors que la manifestation avait réuni en très grande partie des maraîchers finistériens.

Ce jeudi après-midi, une poignée de sympathisants des Bonnets rouges s'était regroupée devant le commissariat de Brest.
durée de la vidéo: 02 min 03
Bonnet rouge devant le commissariat de Brest

Une nuit de dégâts considérables

En ce début de soirée du 19 septembre, près d'une centaine de tracteurs et de remorques de légumiers finistériens s'étaient d'abord dirigés vers le bâtiment de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) situé en périphérie de Morlaix. Les manifestants avaient tout saccagé à l'intérieur avant de mettre le feu à l'aide de palettes et de pneus. Le bâtiment, a ainsi été détruit.

En milieu de soirée, les manifestants avaient quitté la MSA pour se diriger vers le centre-ville de Morlaix et se regrouper devant le centre des impôts. Outre les légumes invendus, des palettes et des pneus, ils avaient aussi déversé du fumier. Cassant portes et fenêtres, les manifestants avaient alors incendié le bâtiment blanc de deux étages. Le centre des impôts, était complètement détruit par le feu à l'une de ses extrémités.

La nuit avait été émaillée d'autres incidents sur la voirie en centre-ville et sur la RN12. Ils avaient ainsi déversé des tonnes d'artichauts sur la route.

Le reportage des évènements à Morlaix (29) de Vanessa Boularès, Julien le Bot et Tangi Kermarrec

durée de la vidéo: 01 min 43
Morlaix : incendie du centre des impôts le 19 septembre 2014
Interviews :
- Florence Héré, Intersyndicale Finances Publiques Finistère
- Marylise Lebranchu, Ministre de la Fonction Publique
- Renaud Quemeneur, commandant du groupement territorial des sapeurs pompiers de Morlaix

Une enquête ouverte

Le parquet de Brest avait ouvert une enquête en flagrance pour "dégradations de biens d'utilité publique". La police judiciaire et le commissariat de Morlaix avaient lancé un appel à témoins pour récupérer le plus d'éléments possibles, témoignages, photos, ou vidéos amateurs.

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, avait qualifié l'action des légumiers d'inacceptable et Manuel Valls, Premier ministre, avait promis que cette action ne resterait pas impunie.
Le centre des impôts incendié à Morlaix
Le centre des impôts incendié à Morlaix © France 3 Bretagne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture manifestation bonnets rouges agro-alimentaire faits divers