• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Secrets d'histoire sur Anne de Bretagne: pour en finir avec trois idées reçues

© F3 PDL
© F3 PDL

"Secrets d'histoire" sur France2 avec Stéphane Bern consacre son numéro d'octobre à Anne de Bretagne. L'émission, tournée à Nantes et Blois, retrace la vie de la reine de France. Mais bien qu' attachée à ses terres, certains clichés circulent sur ce symbole de la région.

Par Stéphane Grammont

1/ Anne de Bretagne, Jeanne d'Arc, même combat


La duchesse Anne est considérée sur ses terres comme "le symbole de la Bretagne écrasée par le royaume de France" , selon l'historien Alain Croix, qui rappelle que l'union à la France à l'époque "n'a posé aucun problème: on n'a pas demandé l'avis du peuple...". "Elle n'a jamais su parler ni compris le breton" souligne l'historienne Murielle Gaude-Ferragu dans Secrets d'Histoire.  

Pourtant, la dernière duchesse de Bretagne véhicule aujourd'hui l'idée de résistance, d'une Bretagne toujours au bord de la révolution, une sorte de Jeanne d'Arc d'une région qui n'était toutefois pas une principauté. Didier Le Fur, auteur en 2000 d'une biographie de la duchesse, estime qu'avant même le mariage à Charles VIII, la Bretagne faisait déjà partie de la France, même si elle n'entrait pas dans le domaine royal et conservait certaines particularités comme le droit de battre monnaie. 


2/ La "Reine aux sabots"


Anne de Bretagne a été élevée comme une fille de roi au château de Nantes. Elle vivait avec autour d'elle un personnel composé d'une centaine de personnes. Quatre siècles plus tard, Anne de Bretagne devient une icône, pour les nobles, mais aussi pour le peuple. Une expression circule, "A1nne de Bretagne, duchesse en sabot". Cette expression vient d'une chanson populaire chantée dans les cour d'écoles à la fin du XIXè siècle.

"Anne de Bretagne ne devait pas avoir beaucoup d'occasion de se déplacer en sabots. Elle aimait le faste, et ignorait assez largement le peuple paysan breton" ironise  Bernard Quillet. 


3/ Anne de Bretagne est à l'origine de la gratuité des routes

"Le contrat de mariage stipulait +pas d'octroi sur mes routes+" plaide Jacques-Yves Le Touze, le coordinateur du Comité Anne de Bretagne qui organisait les fêtes du cinq-centenaire, et le système d'imposition du duché était différent. Malgré tout, c'est bien au Général de Gaulle et au "plan routier breton" de 1969 que l'on doit cette exception.

Extrait "Secrets d'Histoire" Anne de Bretagne

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus