• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Coup de foudre : les bretons y croient

© Dennis Tai
© Dennis Tai

Le breton croit-il à l'amour au premier regard ? Oui, à 58 % et si l'on en croit une étude menée par l'IFOP, sur les français et le coup de foudre dans la rue. Après ça, le plus dur reste à faire : aborder la personne. L'avez-vous déjà fait ? Répondez à notre sondage dans l'article !

Par Emilie Colin

Qui ne s’est jamais pris à rêver au coup de foudre, aux regards échangés dans la rue, à cette sensation si étrange qui nous laisse tout ramollo ? L'IFOP (institut français d'opinion publique vient de mener une enquête auprès de 2005 personnes, pour le compte d'une application de smartphone permettant de retrouver l'inconnu croisé au hasard. 

Le français reste un incorrigible romantique

L'étude montre que les Français sont de grands adeptes du coup de foudre et croient à la rencontre d’un(e) inconnu(e), malgré leur timidité apparente. 59% déclarent être attirés par une personne croisée dans la rue, grâce à un regard soutenu ou un sourire échangé. Et ce sont les hommes qui y sont le plus sensibles, à 73 %.

Le breton, sensible au coup de foudre

58% des bretons sont donc réceptifs au coup de foudre, beaucoup moins que leurs voisins de Basse Normandie et de Franche Comté qui eux y croient à 67%. Quand il s'agit d'accoster quelqu'un le pourcentage de téméraires diminue, 19% des bretons (20% sur le plan national) affirme avoir déjà osé aborder quelqu'un directement dans la rue. Sur le terrain, c'est la gente masculine qui fait l'effort. 

Parmi les raisons qui empêchent les Français d’aborder une personne croisée par hasard, 57% avouent leur timidité, notamment les femmes qui sont 66% à ne pas oser entamer une conversation avec un inconnu qui ne les laisse pas indifférentes. 

Et vous ?


 

 


A lire aussi

Sur le même sujet

Match nul pour le Stade Rennais à Nice

Les + Lus