• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Route du Rhum 2014 en dix chiffres

Les retombées économiques et médiatiques liées à la Route du Rhum sont très importantes / © Alexis Courcoux/ Route du Rhum
Les retombées économiques et médiatiques liées à la Route du Rhum sont très importantes / © Alexis Courcoux/ Route du Rhum

Les superlatifs manquent pour décrire cette dixième édition de la Route du Rhum. Elle accueille pour la première fois quatre-vingt-onze bateaux. Et ce n'est pas tout, c'est l'édition de tous les records. Voici un aperçu chiffré.

Par Sylvaine Salliou

91 skippers

Un total de 91 solitaires (dont 4 femmes et 13 étrangers) prendront le 2 novembre le départ de la 10e édition de la Route du Rhum entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). C'est 6 de plus que lors de la précédente édition. Les 91 concurrents sont répartis en cinq classes (Ultimes, Multi50, Imoca, Class40 et Rhum), rassemblant monocoques et multicoques.
Présentation skippers Route du Rhum
ITW : Juliette Petres, concurrente en Classe 40 - Bertrand de Broc, skipper VNAM - Yann Guichard, skipper Spindrift 2 - Lionel Lemonchois, skipper Prince de Bretagne / Reportage : A. Castier / JM Piron

Un tiers d’amateurs sur la ligne départ

C'est aussi la magie du Rhum, ils seront près de 30 marins sur les 91 inscrits, non professionnels et de tous horizons, à prendre le départ. Garagiste, journaliste, vétérinaire, éducateur sportif, expert comptable, médecin… tous ont dû gérer un métier, un budget, une préparation pour pouvoir être à Saint-Malo. Dans la semaine d'Hervé de Carlan, skipper de Délirium (Multi50), le seul catamaran de la course, les journées de 14 heures sont légion. "C'est le prix à payer pour s'offrir son rêve" chuchote ce médecin généraliste dans les Côtes d'Armor, qui ne devra pas traîner sur la route de la Guadeloupe pour être de retour au cabinet le 2 décembre ! Juliette Petres, elle a mis entre parenthèses son métier de vétérinaire, le temps de se préparer pour le Rhum. 

Portrait de Juliette Petres

19 ans

C'est l'âge du plus jeune skipper de ce "Rhum" 2014. Il s'appelle Paul Hignard, il est né en 1985.
Le plus jeune skipper de la Route du Rhum

75 ans

C'est l'âge du doyen de l'édition 2014. Il s'appelle Robin Knox-Johnston. Il est britannique et avait remporté la toute première course autour du monde en solitaire et sans escale, en 1969. Le Britannique de 75 ans, anobli en 1995, connaît bien la Route du Rhum pour y avoir participé lors de la deuxième édition, en 1982, avec le catamaran Olympus II (70 pieds). 

C'est le nombre de femmes qui participeront à cette édition 2014. Miranda Meron, Juliette Petres, Phillippa Hutton-Squire et Anne Caseneuve

40 m

C'est la taille du plus grand bateau de la flotte. C'est Yann Guichard qui le barrera. Spindrift 2 mesure donc 40 mètres de long, 23 mètres de large, il est doté de plus de 800 m2 de toile au portant et capable de vitesses de pointe supérieures à 45 nœuds. C’est la première fois qu’il sera mené par un seul homme. 
le plus grand bateau de l'édition 2014

7 jours 17 heures et 19 minutes

C'est le record à battre cette année. Lionel Lemonchois est pour le moment toujours détenteur du record de la traversée vers Pointe à Pitre en 7 jours 17 heures et 19 minutes.

Lemonchois, détenteur du record

2 millions 

C'est le nombre de visiteurs attendus à St Malo. les 91 skippers de la 10è édition de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe déchaînent la foule. 
Trente millions d'euros de chiffre d'affaires... La Route du Rhum assure de précieuses retombées économiques et médiatiques dans le pays de Saint-Malo.
Quelque 300.000 nuitées sont par exemple réservées pendant dix jours dans la région de St Malo... Tout est d'ailleurs complet et depuis fort longtemps. Restaurateurs et hôteliers se frottent les mains.
Route du Rhum : les retombées économiques

600 

C'est le nombre de journalistes accrédités entre St Malo et Point à Pitre à ce jour, un chiffre qui évolue encore. Ils seront aussi très nombreux à l'arrivée à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe.

4000

C'est le nombre d'accras vendus les 25 et 26 octobre, lors du premier week-end de l'ouverture du village à St Malo... et ce n'est pas fini...

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus