Ségolène Royal : une autre vie pour les portiques écotaxe

La ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a indiquée ce dimanche lors de l’émission « C-politique » sur France 5 que les portiques d' Ecomouv, rendus inutiles avec l’abandon de l'écotaxe, pourraient être réutilisés par la gendarmerie.

© L. Benchiha
Interrogée hier lors de l'émission "C politique", sur la possibilité d'utiliser les 173 portiques Ecomouv à d'autres fins que l'écotaxe, la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Ségolène Royal indiquait hier avoir "plusieurs pistes pour la revente de ces portiques et l'utilisation des technologies qui sont à l'intérieur".

Parmi ces pistes, la possibilité pour la gendarmerie de "mesurer les embouteillages ou prévenir les intempéries" en excluant toute volonté de transformer ces portiques en nouveaux radars.

Cette mesure si elle était retenue pourrait permettre à l'État d'économiser entre 7 et 13 millions d'euros. Le coût estimé du démontage des portiques.

En Bretagne, sur les 14 portiques écotaxe installés, seuls quatre sont encore opérationnels à ce jour. Un dans le Morbihan, trois en Ille-et-Vilaine.


Sur cette carte interactive, vous pourrez découvrir le sort qui a été réservé aux autres...


La réaction de la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers (FNTR) 

durée de la vidéo: 01 min 45
Reconversion des portiques écotaxe

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ecotaxe environnement