Ligue Europa : rien n'est perdu pour Guingamp

Le Costarmoricain Claudio Beauvue (à droite) félicité par son coéquipier Moustapha Diallo après le penalty réussi lors de la rencontre de Ligue Europa entre Guingamp et la Fiorentina - 27/11/2014 / © AFP - JS Evrard
Le Costarmoricain Claudio Beauvue (à droite) félicité par son coéquipier Moustapha Diallo après le penalty réussi lors de la rencontre de Ligue Europa entre Guingamp et la Fiorentina - 27/11/2014 / © AFP - JS Evrard

Face à la Fiorentina, Guingamp a été tenu en échec sur sa pelouse ce jeudi soir (1-2). Pour autant, les Costarmoricains peuvent toujours prétendre à se qualifier pour les 16e de finale de la Ligue Europa. Tout se jouera en Grèce dans 15 jours où un match nul leur suffit contre le PAOK Salonique.

Par T.P. avec AFP

L'En-Avant a une nouvelle fois livré une prestation digne de la scène européenne pendant 70 minutes, faisant souffrir l'équipe italienne et multipliant les occasions, surtout en deuxième période, alors que la Fiorentina jouait à dix.

Un résultat qui ne reflète pas la physionomie du match

Malheureusement pour les Costarmoricains, leur match n'a réellement débuté qu'à la 20e minute, plus de temps qu'il n'en fallait à la Fiorentina, déjà qualifiée, mais venue assurer
la première place du groupe. Profitant de deux énormes erreurs de défense, les Italiens se sont retrouvés avec une avance de deux buts avant même la fin du premier quart d'heure.

La réaction des hommes de Jocelyn Gourvennec a achevé de convaincre les sceptiques sur le fait que les Bretons avaient leur place dans cette compétition. Guingamp s'est créé une bonne douzaine d'occasions franches.

Moustapha Diallo de la tête (34e) puis Beauvue, également de la tête (37e) avaient sonné la révolte, mais les "Rouge et Noir" étaient récompensé sur un coup de pouce de l'arbitre qui sifflait un pénalty pour une faute imaginaire sur Marveaux et expulsait dans la foulée le stoppeur Jose Maria Basanta, incrédule. Plein de sang-froid, Beauvue prenait le portier roumain à contre-pied (1-2, 44e).

Boosté par ce coup du sort, les Costarmoricains se sont rués à l'attaque. Beauvue a lui seul a eu cinq occasions nettes. Mais c'est Yatabaré qui avait l'action la plus dangereuse avec une tête au deuxième poteau qui venait s'écraser sur la transversale (79e).

A la 90e un but était même refusé pour un hors-jeu bien réel de Diallo.

Une qualification encore possible

Les vainqueurs de la Coupe de France, avant-derniers de L1, n'ont cependant pas tout perdu. C'est maintenant l'enfer du stade du PAOK Salonique, vainqueur dans le même temps à Minsk, qui attend Guingamp pour un match couperet, dans 15 jours (le 11 décembre) en Grèce. Il suffit 'un match nul aux Bretons pour connaître un printemps européen.
Ligue Europa : Guingamp / Fiorentina
Interviews : Jocelyn Gourvennec, entraîneur de l'En-Avant-de-Guingamp - Lionel Mathis, défenseur et capitaine de l'En-Avant-de-Guingamp - Jérémy Pied, milieu de terrain offensif de l'En-Avant-de-Guingamp Reportage : F. Leroy - JM Seigner

 

Sur le même sujet

Les + Lus