• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

L'US Concarneau en route pour les quarts de finale après son chemin de Croix

Guillaume Jannez de l'US Concarneau face à Samuel Robail de Croix IC / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Guillaume Jannez de l'US Concarneau face à Samuel Robail de Croix IC / © JACQUES DEMARTHON / AFP

Les deux clubs ont une occasion historique d'atteindre les 1/4 de finale de la Coupe de France. Le score est resté vierge jusqu'aux prolongations. C'est aux tirs aux buts que les Thoniers ont pris l'avantage.

Par Stéphane Grammont

Les Thoniers de l'US Concarneau, qui évoluent en CFA, s'étaient qualifiés le 21 janvier face à Dijon, équipe de Ligue2. Cette fois, c'est comme un match de championnat qui a débuté près de Lille. Croix évolue dans le groupe A de la CFA. Le joueur pro de Croix, Gary Marigard, indiquait sur le site foot-national: "Je pense que l’on assistera à un jeu égalitaire 51%-49%, le 51% pour nous car nous jouerons à domicile devant notre public". Le Croix Iris Club a été champion de France de CFA2 la saison dernière.

Mais dès l'entame de match les joueurs de Concarneau ont imposé leur rythme en rentrant mieux dans le match et en gagnant les duels. Pourtant, la partie reste fermée. Croix se créé même une occasion franche à la 25è minute avec une frappe croisée de Derville qui frôle les buts d'Yvan Seznec.

A la demi-heure de jeu, une charge du croisien de Debuchy sur Illien lui vaut un carton jaune. Le Concarnois Koré prend un carton jaune dans la foulée. Le match est animé, la balle allant d'un camp à l'autre. Chacun sait qu'il à sa place en 1/4 de finale.

La mi-temps est sifflée après dix minutes d'un jeu animé mais stérile, dominé plutôt par les Croisiens.
Le Concarnois Killian Gargamface à Jeremy Bekhechi, de Croix / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Le Concarnois Killian Gargamface à Jeremy Bekhechi, de Croix / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Les Thoniers rentrent des vestiaires avec de belles intentions et se créent leur première occasion de but, avec Gourmelon qui lance Killian Gargam en profondeur. Seul devant le but son tir passe à gauche de la cage. Auparavant, le compteur des cartons jaune était monté d'un cran avec Illien puis Drouglazet avertis tour à tour.

A l'heure de jeu, la frayeur est dans le camp des bretons, avec un ballon récupéré après une mauvaise relance. Dans la surface, Robail pivote et oblige Yvan Seznec à un bel arrêt. Ça se tend dans les tribunes parmi les 200 supporters Concarnois qui ont fait le voyage.






A la 63e minute, Gourmelon sort pour Basset qui le remplace poste pour poste. 

Au premier corner de la seconde mi-temps, Araujo place une tête non cadrée sur une mise en jeu de Lorthiois. Une action significative du scénario qui se dessine, le même que dans la première période, avec des Croisiens qui peu à peu prennent les affaires en main. Lorthiois prend peu après un carton jaune, le cinquième de cette partie engagée. C'est d'ailleurs après une faute de Toupin qu'un long coup-franc de Derville trouve la tête de Robail, qui ne réussit pas à cadrer.

C'est à nouveau très chaud à la 76è minute. Une belle parade d'Yvan Seznec sur une tête de Robail, suite à un coup-franc, permet à l'US Concarneau de maintenir le score vierge. Gargam prend un carton jaune dans la foulée, le 4ème pour les Thoniers délivré par l'arbitre, Franck Schneider.






C'est sur les coups de pieds arrêtés que les Croisiens sont les plus dangereux. Fabien De Araujo arrive à armer à nouveau une tête alors qu'il reste moins de 10mn de jeu. Le ballon finit dans les bras de Seznec.

Belle réaction de l'US Concarneau avec une action collective qui se termine avec une frappe cadrée de Killian Gargam qui oblige à une parade. S'en suit un corner qui n'aboutira pas, mais qui donne un peu de regain aux Thoniers. Démonstration avec Clément Gégousse qui frappe à nouveau vers le but Croisien, sans résultat.

Peu avant la fin du temps réglementaire, l'arbitre distribue deux nouveaux cartons jaunes... à des remplaçants Concarnois. 

Cela n'empêche pas l'US Concarneau de pousser jusqu'à la fin du temps réglementaire, avec pour finir un tir cadré de Gargam qui oblige à une ultime parade du gardien Croisien.

Killian Gargam face à Dia Yero / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Killian Gargam face à Dia Yero / © JACQUES DEMARTHON / AFP

Cette prolongation démarre en fanfare pour les Croisiens avec un ballon qui remonte très vite. La frappe de De Araujo, finalement hors-jeu, est détournée sur son poteau par Yvan Seznec. La domination des Croisiens se poursuit une dizaine de minutes jusqu'à ce que les Concarnois retrouvent peu à peu le camp adverse. Jusqu'à une occasion pour Thibault Sinquin dont la frappe est détournée. Les Thoniers continuent toutefois de subir avec des Croisiens plus frais.


A peine le temps de souffler à la mi-temps des prolongations et ça repart sur la pelouse synthétique qui ne gêne pas les Concarnois. Plus de temps morts maintenant dans cette deuxième mi-temps des prolongations qui emmène les deux clubs aux tirs aux buts. 

C'est Thibaut Sinquin qui lance l'US Concarneau dans cette séance de tirs aux buts, du côté des 200 supporters bretons. Son pied droit fait le travail et ouvre le score de cette partie pleine de suspense. A 1-2 pour Concarneau, la transversale renvoie la frappe de Oumedjeber, puis Basset transforme. Cela fait 3 buts à 1.

A lire aussi

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus