Charles Doux, fondateur du groupe Doux est décédé

Charles Doux / © FRED TANNEAU / AFP
Charles Doux / © FRED TANNEAU / AFP

Charles Doux, le fondateur du groupe volailler finistérien Doux est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi, à l'âge de 76 ans. Il était l'une des figures emblématiques de l'agroalimentaire breton. De 1975 à 2013 il avait dirigé un empire basé sur l'exportation de poulets congelés, mis à mal en 2012.

Par Thierry Peigné

Les représentants du personnel, les trois délégués centraux dans un premier temps puis tous les membres du comité central, ont été prévenus ce jeudi matin du décès de Charles Doux par un mail de son fils, Jean-Charles, actuel PDG du groupe. 

 

Le délégué central CGT du groupe Jean-Charles Gouffiès a précisé que "Même si nous avions eu des différends au niveau des revendications et que Charles Doux était dur en affaires, c'était un homme droit, courtois et respectueux des instances représentatives du personnel".

Près de 40 ans à la tête d'un empire agroalimentaire

L'histoire du groupe Doux débute par un abattoir de volailles créé en 1955 par Pierre Doux, commerçant en volailles et père de Charles. L'entreprise a peu à eu pris la voie du poulet industriel et maîtrisé l'ensemble de la chaîne de la filière, depuis les éleveurs sous contrat, jusqu'à l'abattage et le transport.

Le groupe fondé par Charles doux, dont le siège est à Chateaulin (Finistère), avait fait fortune en lançant dès les années 1970 des exportations de poulets congelés vers le Moyen-Orient. Il a bénéficié à plein des "restitutions", ces subventions à l'exportation versées par l'Union Européenne pour compenser des coûts de production plus élevés dans l'espace européen mais que l'UE avait décidé de supprimer en juillet 2012. 

Doux avait été placé en redressement judiciaire en juin 2012, en raison de dettes importantes. Dans la foulée, il avait supprimé près d'un millier d'emplois avant d'établir un plan de continuation, validé fin novembre 2013 par le tribunal de commerce de Quimper.

Jean-Charles Doux, avait été nommé PDG en remplacement de son père Charles, en avril 2013.

Un groupe leader dans la volaille

Le groupe réalise aujourd'hui un chiffre d'affaires de 450 millions d'euros et emploie 2.200 personnes. Il est le premier producteur européen de volaille et de produits élaborés à base de volaille. Sa production est d'un million de volailles par jour (soit 27% de la production française). L'entreprise est présente sur l'ensemble des segments du marché de la volaille, produits frais et congelés, entiers ou élaborés (panés, nuggets, produits de snacking...).  C’est un des leaders mondiaux à l’export dans ce secteur avec 15% des exportations mondiales de poulet entier.

Fin janvier, Arnaud Marion, le président du directoire, qui détient la marque Père Dodu, avait annoncé que le groupe Doux était bénéficiaire depuis six mois, et envisageait de faire 25 millions d'euros de résultat d'exploitation en 2015Le capital de Doux est aujourd'hui détenu à 25% par le groupe saoudien Almunajem et à 75% par D&P Participations, filiale à 100% de la holding de Didier Calmels, homme d'affaires spécialisé dans la reprise d'entreprises en faillite.

Le portrait de Charles Doux en images dessiné par Maxime Guégnard

Charles Doux
La nécrologie de Charles Doux signée Maxime Guégnard


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus