• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Guingamp s'incline à domicile face à Montpellier 0-2

GUINGAMP (22) EAG Guingamp - Montpellier Morgan Sanson Younousse Sankhare LE 22 02 2015 / © MAXPPP/LE TELEGRAMME/PHOTO PATRICK TELLIER
GUINGAMP (22) EAG Guingamp - Montpellier Morgan Sanson Younousse Sankhare LE 22 02 2015 / © MAXPPP/LE TELEGRAMME/PHOTO PATRICK TELLIER

Guingamp a échoué face à Montpellier. La série de 5 succès à domicile de l'EAG s'achèven ce dimanche 21 février.

Par S.Salliou (avec AFP)

Guingamp, vaincu 2 à 0 par Montpellier dimanche, a mal préparé son déplacement à Kiev jeudi en Europa League. Sur une pelouse du Roudourou indigne de la L1, l'EAG, qui avait peut-être déjà la tête tournée vers l'Ukraine, a donc succombé à deux buts de Morgan Sanson et Kévin Bérigaud. L'addition aurait pu être plus lourde si la transversale n'avait renvoyé le penalty de Djamel Bakar en toute fin de match. C'est un petit coup d'arrêt pour des Bretons qui n'avaient plus perdu depuis le 18 janvier et un déplacement à Marseille (2-1).

Les hommes de Jocelyn Gourvennec doivent maintenant se remobiliser pour le match qui les attend à Kiev (entre 2 et 4 degrés selon les prévisions) contre le Dynamo, battu 2 à 1 en 16e de finale aller.

"Il y avait trop de vents contraires, trop de choses contre nous"


C'est ce qu'a déploré l'entraîneur de Guingamp Jocelyn Gourvennec à l'issue de la défaite, mais il a appelé ses joueurs à se remobiliser pour le match retour contre Kiev en Ligue Europa jeudi. "C'est difficile nerveusement d'enchaîner tous les trois jours. L'attention, la concentration, c'est de l'influx nerveux et on manque souvent d'influx nerveux quand on joue tous les trois jours. C'est une explication. Et c'est beaucoup plus difficile de faire le jeu quand on joue dans la boue et on a joué dans la boue contre une très bonne équipe. Il y avait trop de vents contraires, trop de choses contre nous, pas assez de justesse... C'était trop compliqué aujourd'hui. " "Il faut qu'on se remobilise, a-t-il ajouté après le match, on a un super-challenge jeudi. Il faut qu'on récupère bien. On a une option, on a les cartes en main. Ce sera dur pour nous. Ce sera dur pour eux aussi. (Ca se jouera) sur le sang-froid, déjà. Ce qui n'a pas été la spécialité de Kiev, c'est le moins qu'on puisse dire. Il faudra qu'on soit plein de sang-froid, plein de maîtrise. Qu'on soit bien organisés et qu'on fasse mal sur nos récupération."

A lire aussi

Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus