• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Ligue 1 - Nul logique mais frustrant pour Rennes face à Bordeaux

Rennes Bordeaux Championnat de France de football , Ligue 1, 26e journée. PLASIL , HENRIQUE et BIYOGO RENNES LE 21 02 2015 / © MAXPPP / PHILIPPE RENAULT
Rennes Bordeaux Championnat de France de football , Ligue 1, 26e journée. PLASIL , HENRIQUE et BIYOGO RENNES LE 21 02 2015 / © MAXPPP / PHILIPPE RENAULT

Rennes a enchaîné un dixième match sans succès en concédant un nul face à Bordeaux (1-1) samedi, lors de la 26e journée de Ligue 1. C'est une copie à nouveau bien pâle qu'ont livré les Rennais, dont la fébrilité et les difficultés dans le jeu ont une nouvelle été patentes.

Par S.Salliou (avec AFP)

C'est une copie à nouveau bien pâle qu'ont livré les Rennais, dont la fébrilité et les difficultés dans le jeu ont une nouvelle été patentes. Toujours privé de son stoppeur mozambicain Edson Mexer, Philippe Montanier avait pourtant aligné ce qui ressemble le plus à son onze titulaire, avec Paul-Georges Ntep et Ola Toivonen en attaque d'entrée. Mais les Rouge et Noir ont été incapables de se sortir du pressing adverse et ils ont rendu un nombre incalculable de ballons à leurs adversaires, ce qui les a contraint à subir le jeu pendant pratiquement tout le match. Fort heureusement pour eux, ils ont marqué sur leur première incursion dans le camp adverse.

Philippe Montanier (entraîneur de Rennes):

"Il y a beaucoup de frustration qui s'accumule ces derniers temps avec les décisions d'arbitrage. On se remémore les deux mains de Marseille. On se remémore le but à Monaco qu'on marque et qui n'est pas hors-jeu, les événements aussi à Bastia où on se retrouve à neuf... Donc on voulait voir monsieur l'arbitre (...) et il dit en effet c'est pas Gelson qui fait la faute mais c'est l'adversaire. Alors, ça masque pas notre match qui n'a pas été bon, mais ce sont des décisions qui pèsent parce que mine de rien il faut reconnaître que les joueurs se sont battus, se sont accrochés et à 1-0 on tenait bien, on avait des balles de contre. Même si Bordeaux a été meilleur que nous ce soir, on pouvait espérer la victoire. S'il n'y a pas cette erreur d'arbitrage, peut-être qu'on repart avec les trois points et que ça redonne de la confiance à cette équipe qui commence à en manquer. On a besoin d'une victoire, d'un déclic, et j'aurais préféré qu'on se fasse égaliser sur une belle action bordelaise. Techniquement, on a eu beaucoup de déchets, mais les joueurs sur la deuxième mi-temps se sont bien accrochés. Il faut qu'on garde ces valeurs de solidarité, de générosité, de combativité parce que c'est indispensable, mais qu'on retrouve aussi de la qualité technique et de jeu collectif".

Willy Sagnol (entraîneur de Bordeaux):

"Quelques minutes après le match j'ai du mal à situer mon niveau de frustration. Quand on fait le point sur les stats, on se demande comment on a fait pour ne pas gagner ce match, surtout sur un match à l'extérieur. Après, on peut être frustré sur le petit manque qu'on a eu dans les derniers mètres adverses, où on doit avoir un instinct de tueur un peu plus développé. Mais on continue sur la bonne dynamique, ça fait 5 matches invaincus. Je ne vais pas dire que c'était important de ne pas perdre aujourd'hui, parce que c'était important de gagner, mais ça nous permet de garder une dynamique et de valoriser le travail effectué maintenant depuis quelques semaines à l'entraînement, où on sent beaucoup plus d'investissement de la part des joueurs. C'est de bon augure pour la suite".


A lire aussi

Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus